Soin du crapaud Lily: Informations sur l'usine de crapaud Lily


Par: Becca Badgett, co-auteur de Comment faire pousser un jardin d'URGENCE

Fleurs de lys crapaud (Tricyrtis) sont attrayantes dans le paysage ombragé, fleurissant dans une gamme de couleurs tachetées, dans les axes de la plante. Les fleurs peuvent être en forme d'étoile ou de cloche selon la variété de lys de crapaud qui pousse. Les fleurs apparaissent sur les cultivars de la plante de lys de crapaud, un membre de la famille des lys, un vrai lys. Les soins du lys crapaud sont minimes si la plante est correctement implantée.

Fleurs de lys crapaud

Les fleurs de lys crapaud sont souvent portées sur des tiges dressées et arquées. Le feuillage varie selon le cultivar, tout comme la couleur des fleurs de lys de crapaud, bien que la plupart aient l'aspect tacheté pour lequel les lys de crapaud sont reconnus. La plante de lys crapaud pousse plus haut dans les sols toujours humides.

Conseils pour Toad Lily Care

Tricyrtis hirta, le lys crapaud commun, est le plus largement cultivé dans les jardins résidentiels. Atteignant 2 à 3 pieds (1 m) de haut avec des fleurs en forme d'entonnoir qui sont blanches avec des taches violettes, ce lys crapaud fleurit normalement à l'automne et est résistant aux zones USDA 4-9.

Le lys crapaud poussant à l'ombre profonde offre les meilleures performances, en particulier dans les zones plus chaudes. Gardez la plante de lys de crapaud humide et nourrissez-la avec de la nourriture liquide ordinaire à moitié ou avec un engrais organique faible pour un soin approprié du lys de crapaud. Localisez la plante où elle est quelque peu protégée du vent.

Si vous avez planté des fleurs de lys crapaud au printemps, vous vous demandez peut-être quand les lys crapaud fleurissent. La plupart des variétés fleurissent à l'automne, mais le lys crapaud qui pousse dans les climats plus nordiques peut être planté dans un endroit ensoleillé et produira des fleurs de lys crapaud à la fin de l'été.

La plante de lys de crapaud pousse mieux dans un type de sol organique et humifère qui ne peut pas se dessécher. Les soins du lys de crapaud consistent à garder le sol humide, mais pas détrempé, car le lys de crapaud ne se porte pas bien lorsque les racines sont dans un sol détrempé.

Divisez les racines du lis de crapaud au début du printemps, pour plus de plantes attrayantes dans vos zones ombragées.

Maintenant que vous avez appris à prendre soin du lys de crapaud et quand les lys de crapaud fleurissent, vous allez peut-être essayer la plante de lys de crapaud dans votre jardin ombragé. Il y en a beaucoup parmi lesquels choisir, chacun offrant des fleurs uniques et accrocheuses pour le jardin d'automne.

Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le


Soins d'hiver d'une plante de lys de crapaud

Articles Liés

Comme son homonyme amphibien, le lys crapaud (Tricyrtis spp.) Prospère dans des environnements humides et ombragés. Contrairement au crapaud terne, le lys de crapaud est de couleur vive. Ses fleurs délicates ressemblant à des orchidées se déclinent en blanc, lilas crème ou jaune avec des taches violettes ou rouges, selon le cultivar. Poussant à partir de rhizomes plantés au printemps et présentant un feuillage luxuriant, panaché dans certaines variétés, les lys de crapaud ornent les jardins avec leurs fleurs tachetées du début de l'automne jusqu'au gel. Une fois le spectacle d'automne terminé, les lys de crapaud bénéficient de soins hivernaux pour se préparer à la saison prochaine.


Apparence

Les lis de crapaud varient en hauteur de un à trois pieds, avec des tiges légèrement incurvées. Ils se propagent à travers des rhizomes ou des racines horizontales souterraines et sont attrayants lorsqu'ils sont plantés en groupes. Les fleurs s'épanouissent sur de fines tiges qui s'élèvent verticalement à partir des masses de feuilles ovales vert vif ou panachées. Certains cultivars ont des feuilles dorées. Les fleurs comportent trois tépales internes (pétales modifiés) et trois tépales externes. Dans la plupart des cultivars, les fleurs sont d'une nuance de jaune, rose ou violet. Parfois, ils sont blanc crème, avec des taches ou des taches violettes ou jaunes. En fait, la variété «Speckled Toad» est ainsi nommée pour ses fleurs, qui présentent des taches pourpres foncées sur un fond blanc.

  • L'usine de lys crapaud (Tricyrtis sp.)
  • Il existe 16 espèces de lys crapaud, chacune avec de nombreux cultivars, chacun avec de petites fleurs uniques, ressemblant à des orchidées, de couleurs et de motifs différents.

Comment faire pousser Lily Toad et autres Tricyrtis

Les lys crapaud ne sont pas les plantes les plus faciles à cultiver à partir de graines et vous pouvez envisager de les acheter dans un centre de jardinage ou à partir de plantes divisées.

Les graines de Tricyrtis les plantes doivent être semées à une profondeur de 3 mm soit en automne, soit avant le dernier gel du printemps. Ils doivent être cultivés à environ 10 à 15 cm l'un de l'autre et préfèrent une partie partiellement ombragée du jardin. Idéalement, le sol dans lequel ils poussent sera riche, légèrement acide, tourbé et humide.

Si vous voulez essayer de cultiver à l'intérieur, semez les graines dans des pots de tourbe environ un mois et demi avant de vous attendre au dernier gel. La germination des graines peut prendre de un à trois mois et doit être effectuée entre 18 et 21 degrés Celsius. Transplanter à l'extérieur après le dernier gel du printemps.


Tricyrtis - Lis de crapaud vivace pour le jardin boisé

Introduction à Tricyrtis

Tricyrtis (lys de crapaud) est une plante vivace qui aime l'ombre dans la famille des lys dont les fleurs petites mais belles et complexes en forme d'orchidées arrêtent les gens dans leur élan. Lorsque vous recherchez des plantes de jardin forestier qui fleurissent après la saison printanière, les tricyrtis sont en tête d'une liste très courte. Nous exhortons nos lecteurs à s'arrêter au jardin lors de nos Journées Pépinières et Jardins Ouverts pour voir notre vaste collection ou consulter notre site Web pour voir nos offres actuelles de cette plante exotique.


Tricyrtis 'Seiryu'

Contexte de Tricyrtis

Le nom tricyrtis vient du grec «tri» (trois) et «kyrtos» (gonflé, arqué, bombé ou bosselé) qui fait référence aux 3 nectaires en forme de sac à la base des tépales. L'explication la plus courante du nom de lys crapaud est que les fleurs et les feuilles sont tachetées comme des crapauds. De plus, les fleurs ont des bosses verruqueuses en forme de sac (saccate) à la base des fleurs qui sont "crapauds" pour certaines. Les bosses sont en fait des nectaires. Une variante du nom commun est le lis de crapaud velu, se référant à leur nature hirsute. Les Japonais ont un nom commun plus joli pour les lis de crapaud: hototogiso qui se traduit par "petit coucou", un oiseau timide mais attrayant vivant dans la forêt. Hototogisu est également utilisé à tort comme nom de cultivar aux États-Unis.

Une histoire plus tristement célèbre et manifestement fausse sur l'origine du nom de lys de crapaud est largement diffusée et apparaît dans de nombreuses publications importantes de Tricyrtis. Dans ce document, le tricyrtis est appelé lys crapaud parce qu'une tribu philippine primitive appelée Tasaday a frotté le jus parfumé et collant de la plante sur ses mains et ses bras avant de partir à la chasse à la grenouille. On disait que l'odeur attirait les grenouilles et que le caractère collant facilitait leur capture. Cette histoire fait partie du plus grand canular de Tasaday, un complot complexe du regretté Manuel Elizalde, un conseiller du président Ferdinand Marcos, destiné à accroître l'écotourisme aux Philippines et à escroquer l'argent des philanthropes. Cette histoire fascinante a été racontée pour la première fois dans le documentaire de 1972 National Geographic, "Les dernières tribus de Mindanao" et le canular a été découvert dans le documentaire 1986 20/20 "La tribu qui n'a jamais été." L'histoire entière a été élucidée dans le livre 2003 de Robin Hemley, Invented Eden. Le régime de Marcos a également un autre lien avec le lys crapaud. L'espèce endémique philippine Tricyrtis imeldae est nommée en l'honneur de l'épouse de Ferdinand, le tristement célèbre chasseur de chaussures, Imelda Marcos. De nombreux taxonomistes le considèrent désormais comme une population isolée de Tricyrtis formosana, bien que la présence d'extrémistes musulmans dans la région l'ait empêchée de se cultiver aux États-Unis.


Tricyrtis affinis 'Lunar Landing'

Le genre Tricyrtis est d'origine asiatique. Leur aire de répartition naturelle va de la Chine, de la Corée et du Japon au nord au Népal, à Taiwan et aux Philippines au sud. Cela correspond à peu près aux zones de rusticité américaines 5 et plus chaudes. Dans leur habitat naturel, ils vivent à l'ombre partielle à la lisière des forêts où il y a une rupture du couvert arboré. On les trouve également couramment sur les terrains en pente le long des lits de ruisseaux et aux abords des clairières de routes et de sentiers. Les tricyrtis vivent dans un large éventail de conditions, des régions montagneuses telles que l'Himalaya aux forêts basses, humides et subtropicales. On les trouve toujours dans les régions qui reçoivent des précipitations abondantes.

Histoire de Tricyrtis dans le jardin

Avant 1784, l'histoire de l'utilisation du tricyrtis en Asie est obscurcie. Le grand nombre de cultivars japonais suggère qu'il est utilisé depuis un certain temps au Japon où c'est une plante de jardin populaire, une plante en pot et une fleur coupée. Le premier Européen à documenter une espèce de Tricyrtis était Carl Peter Thunberg, un chirurgien et naturaliste suédois qui a été appelé le "Linnaeus japonais". Au milieu de 1776, il accompagna un homme d'affaires hollandais au shogun d'Edo (ancien nom de Tokyo). Lors de sa tournée à la campagne, il a pu récolter de nombreuses plantes japonaises. Ses activités scientifiques ont abouti à la première description détaillée de la flore du Japon appelée Flora Japonica, publiée en 1784. Il a décrit à la fois des espèces indigènes et des espèces qui s'étaient échappées des jardins japonais. Il y écrit une description d'une plante qu'il appelle Uvularia hirta mais il ne décrit pas la fleur. Il est largement admis que cette plante est la première description publiée de Tricyrtis hirta. Thunberg ne l'a pas collecté ni mis en culture.

Quarante ans plus tard, Nathaniel Wallich, un chirurgien et botaniste danois, s'est rendu en Inde, au Népal, dans l'ouest de l'Hindustan et dans la basse Birmanie pour cataloguer la flore et la végétation naturelle. Il a publié un traité en deux volumes sur ses expéditions appelé Tentamen Floræ Nepalensis Illustratæ. Dans le volume 2 de son livre, il décrit une nouvelle plante, Tricyrtis pilosa. Wallich a créé le nom de genre Tricyrtis d'après les nectaires inhabituels des plantes. Wallich a également fait le lien entre son Tricyrtis pilosa et l'Uvularia hirta de Thunberg, mais il a conclu à tort qu'il s'agissait de la même plante.

Vingt-quatre ans après Wallich, Sir Joseph Dalton Hooker, l'un des plus grands botanistes et explorateurs britanniques du XIXe siècle, et ami le plus proche de Charles Darwin, a retracé les traces de Wallich. En 1850, il collectionna le Tricyrtis pilosa de Wallich lors d'une expédition dans l'Himalaya et dans la province du Sikkim en Inde. Il en envoya des graines à son père, Sir William Jackson Hooker, qui était le directeur des jardins de Kew en Angleterre. En décembre 1855, W.J. Hooker écrivit un article sur la découverte de Wallich et de son fils dans le magazine Botanical de Curtis (Vol. 82, Tab. 4955). Il s'agit du premier récit écrit de Tricyrtis cultivé en Europe.

L'homme à qui l'on attribue la redécouverte de la plante de Thunberg était Robert Fortune, un botaniste et voyageur écossais surtout connu pour avoir introduit des théiers de Chine en Inde. Pendant son séjour au Japon de 1860 à 1862, Robert Fortune a trouvé Uvularia hirta de Thunberg et a reconnu sa relation avec Tricyrtis pilosa de Wallich. Fortune l'a ensuite envoyé au pépiniériste anglais M. Standish dans une pépinière de Bagshot en Angleterre, introduisant ainsi Tricyrtis hirta en culture dans l'ouest. En 1863, W.J. Hooker renomma Uvularia hirta en Tricyrtis hirta, en publia une description dans la revue botanique de Curtis (Vol. 89 Tab. 5355) et déclara qu'elle était une espèce distincte de Tricyrtis pilosa de Wallich.


Tricyrtis affinis 'Meigetsu'

En 1881, le genre Tricyrtis n'était encore que rarement cultivé dans les jardins anglais et n'était qu'un objet de collection dans les jardins botaniques. En 1890, il avait été cultivé en Amérique dans un jardin de Cambridge, Massachusetts, et s'est révélé robuste. L'éminent horticulteur GW Oliver l'a cultivé à Washington DC, mais a constaté que les sécheresses prolongées à Washington n'étaient "pas favorables à la plante qui mûrit et fleurit si tard dans la saison. D'ici le premier novembre, lorsque les fleurs sont à leur meilleur, les feuilles étaient considérablement dorés. " Il considérait la tricyrtis comme «plutôt inutile en tant que sujet de jardin». À la fin des années 1890, il y a des histoires dans la section jardin du journal New Zealand Star sur la façon de cultiver des lis de crapaud dans le jardin. En 1917, Tricyrtis hirta poussait avec bonheur au New York Botanical Garden et dans les années 1950, il était disponible dans les pépinières de plantes spécialisées aux États-Unis.Avant le milieu des années 1990, le tricyrtis était sous-utilisé et sous-estimé aux États-Unis. Au milieu des années 90, le tricyrtis a connu un regain de popularité qui se poursuit encore aujourd'hui. L'augmentation de la popularité dans les années 90 était en partie due à un programme d'évaluation du lys de crapaud qui a duré une décennie, géré par le Chicago Botanic Garden. Ils ont évalué 24 variétés communes et publié un rapport détaillé sur leurs performances. Les plantes les mieux notées dans leur jardin de la zone 5b étaient Tricyrtis formosana et Tricyrtis hirta 'Miyazaki'. Toujours dans les années 90, les pépinières américaines ont commencé à rendre plus d'espèces disponibles, à importer des cultivars japonais et à publier leurs propres sélections.

Les botanistes ont découvert et publié des descriptions de 22 espèces de tricyrtis de manière sporadique au cours des 225 années écoulées depuis la découverte de Thunberg. La dernière espèce (Tricyrtis ravenii) n'a été décrite qu'en 2007. Les taxonomistes continuent de publier des modifications du genre en faisant la promotion de sous-espèces en espèces et en divisant une espèce en plusieurs.

Morphologie de Tricyrtis

Les lis de crapaud forment à la fois des touffes et se propagent lentement des plantes herbacées vivaces. Les touffes produisent plusieurs tiges verticalement dressées, arquées ou traînantes horizontalement. De leur base rhizomateuse naissent des tiges au feuillage ressemblant à une orchidée ou à un phoque de Salomon. Les feuilles de 4 à 6 "de long sont disposées en alternance sur la tige et sont de forme lancéolée à ovale avec des pointes aiguës ou acuminées et une base cordée et serrée. Toutes les parties de la plante sont couvertes de poils très fins et transparents. Tricyrtisvary en hauteur de le nain Tricyrtis nana à seulement 5 "de hauteur au cultivar hybride interspécifique Sinonome qui peut atteindre 4 pieds de haut ou plus.

Malgré leur nom de crapaud, les fleurs de tricyrtis sont vraiment superbes. Les fleurs sont produites du début de l'été à l'automne (selon les espèces) quand il n'y a pas grand-chose d'autre en fleur dans le jardin. Chaque fleur mesure 1 à 1,5 "de large et possède 6 tépales étroits (3 pétales + 3 sépales). Les tépales s'ouvrent vers l'extérieur en forme d'étoile à partir de la tige de la fleur (pédoncule). Plusieurs espèces comme Tricyrtis macrantha, T. macranthopsis et T. ishiana a des tépales fusionnés qui ne s'ouvrent pas et donc les fleurs sont en forme de cloche (campanulées) comme la campanule. Certaines espèces ne produisent des fleurs qu'à l'extrémité des tiges tandis que d'autres produisent des fleurs à chaque nœud le long de la tige. Certaines fleurs sont tournées vers le haut et d'autres hochent la tête. Les fleurs sont produites individuellement sur la plupart des espèces.


Tricyrtis 'Amanogawa'

Les fleurs ressemblant à des orchidées ont généralement une couleur de base blanche ou jaune recouverte de centaines de petites taches violettes. Certains cultivars n'ont pas de taches ou de taches jaune pâle. Certaines fleurs ont également des sections bleues, jaunes, oranges ou roses. Pour vraiment apprécier la beauté et la complexité des fleurs, il faut les observer de près. Après la floraison, les capsules de graines cylindriques qui s'ouvrent pour révéler de minuscules graines rondes et plates en papier.

Taxonomie de Tricyrtis

La nomenclature et la taxonomie du genre Tricyrtis, comme tant de groupes végétaux, sont enchevêtrées et tumultueuses. La description la plus complète du genre a été faite dans une monographie de 1985 par Brian Matthew. Son travail a été mis à jour par le projet Flora of China et par des articles décrivant les espèces de tricyrtis nouvellement découvertes.

Les lis de crapaud sont passés d'une famille de plantes à une autre au cours des dernières décennies. Ils ont été placés dans leur propre famille des Tricyrtidaceae, ainsi que des Uvulariaceae, Calochortaceae et Convallariaceae. La plupart des gens gardent toujours que le genre Tricyrtis appartient à la famille des Liliacées. Le genre Tricyrtis compte environ 20 espèces (selon la source), dont seulement deux, Tricyrtis formosana et Tricyrtis hirta, sont communes dans les jardins.

Comment faire pousser Tricyrtis

Il est préférable de planter des tricyrtis là où ils peuvent être vus de près, où leurs petites fleurs d'une beauté complexe peuvent être mieux appréciées. Plantez les variétés debout devant une bordure, tandis que les espèces arquées sont mieux affichées en pleurant sur un mur ou sur une colline. Tricyrtis a fière allure, planté d'hosta, d'anémone, de fougères, d'astilbe, d'helleborus, de polygonatum, d'uvularia, de smilacina, de carex et d'heuchère.

Les tricyrtis sont d'excellentes plantes de jardin car elles sont faciles à cultiver. Bien qu'ils préfèrent un site boisé légèrement humide et riche en matières organiques, ils toléreront une certaine sécheresse une fois établis. Cependant, les plantes en conteneurs doivent être contrôlées fréquemment pour éviter qu'elles ne se dessèchent. Si les plantes sont trop sèches, vous remarquerez une floraison réduite et les feuilles deviendront tachetées et brunes sur les bords.

Dans des conditions de jardin moins qu'idéales, les tricyrtis peuvent être dérangés par les limaces et les escargots qui aiment grignoter les nouvelles feuilles lorsqu'elles émergent au printemps. Les sols organiquement actifs et équilibrés sur le plan nutritionnel qui sont actifs contre les prédateurs tels que les crapauds, ont tendance à contrôler ces ravageurs.

Les lapins aiment dîner sur la nouvelle croissance, mais pas les cerfs (un argument de vente majeur). Un autre problème qui a surgi ces dernières années est un virus floral Tricyrtis. Ce virus provoque des marbrures sur les fleurs, puis devient complètement violette. Cela ne fera pas croasser vos lis de crapaud, mais cela ruine la couleur de la fleur. Il se propage par les pucerons et peut être ralenti en contrôlant les pucerons. Il n'y a pas de prévention ou de remède pour cela. Si vous le voyez, vous devrez retirer la plante (ne pas la composter) pour empêcher la propagation du virus à vos autres tricyrtis. Au lieu de jeter les plantes, certaines personnes ont nommé sans le savoir des cultivars à cause du virus… le cultivar Tricyrtis «Raspberry Mousse» est un exemple classique de ce problème.

Comment propager Tricyrtis

Commercialement, les tricyrtis sont propagés en grand nombre à la fois par la coupe de la tige et la culture de tissus. Les jardiniers amateurs peuvent facilement propager le tricyrtis par graines, boutures ou division. La plante se réensemencera autour du jardin si elle est heureuse, cependant, vous pouvez collecter la graine à la fin de l'automne (novembre) lorsque les capsules sèchent et s'ouvrent. Les graines doivent être semées fraîches, mais en raison de leur petite taille, ne les recouvrez pas de terreau. Certaines graines d'espèces de tricyrtis nécessitent une période de stratification à froid avant de germer.


Tricyrtis 'Beauté sombre'

Pour diviser une plante, vous devez être sûr d'obtenir un bourgeon de croissance souterrain. Le simple fait de prendre un morceau de la touffe peut ne pas fonctionner, car pendant l'été, le tricyrtis forme un bourgeon de croissance souterrain pour l'année à venir. Chaque tige ne pousse que pendant une saison, donc si vous prenez une tige avec des racines et que vous manquez le bourgeon de l'année suivante, vous n'aurez pas de plante l'année prochaine.

Les boutures de tiges sont faciles à enraciner pendant les mois d'été… idéalement avant le développement des boutons floraux. Retirez une tige et coupez-la en sections de 3 à 4 pouces avec une feuille près du haut et une tige nue en dessous. Insérez la tige dans un milieu d'enracinement jusqu'à la base de la feuille et placez-la là où la feuille restera humide jusqu'à ce que les nouvelles racines Les nouvelles plantes pousseront à l'aisselle des feuilles et s'enracineront ensuite dans le sol.

Liste des espèces, groupes et cultivars de Tricyrtis

Les tricyrtis sont difficiles à catégoriser, nous les regroupons donc ci-dessous en fonction de leurs caractéristiques croissantes.

Espèce de Tricyrtis debout avec des grappes terminales de fleurs terminales à pétales réflexes

Tricyrtis affinis (Crapaud Lily) (syn. Tricyrtis clinata, Tricyrtis macropoda var. affinis, Tricyrtis parviflora) Tricyrtis affinis est une espèce de lys crapaud japonais que l'on trouve dans les forêts de basse altitude du sud du Japon. Tricyrtis affinis est une plante dressée de 3 'de haut avec des feuilles largement ovales, surmontées à la fin de l'été de fleurs terminales blanches tachetées de pourpre, orientées vers le haut. Tricyrtis affinis forme une touffe serrée, et certaines des meilleures formes ont des feuilles incroyablement belles et tachetées de noir. Intéressant, nous avons constaté que Tricyrtis affinis préfère les climats plus froids par opposition à la chaleur du sud. (Zone de rusticité 5-7, au moins)


Tricyrtis affinis 'Key Lime Pie'

Tricyrtis affinis 'Key Lime Pie' (Key Lime Pie Toad Lily) Cette sélection exceptionnelle de Darrell Probst fait des tiges de 3 pieds de hauteur, revêtues de merveilleuses feuilles vert argenté, chacune soulignée par une large strie vert moyen au milieu et entourée de taches vertes arrondies. À la fin de l'été, les tiges sont surmontées de petits capitules de 1 "de fleurs mouchetées pourpres. (Zone de rusticité 5-7, au moins)

Tricyrtis affinis 'Lunar Landing' (Lys de crapaud d'atterrissage lunaire) Cette sélection Darrell Probst a des feuilles de chartreuse argentée à la texture velours bordée de vert foncé puis rehaussées de taches vert foncé. Les tiges rouge-violet de 3 pieds de hauteur sont surmontées de petites grappes de fleurs violettes en forme d'étoile à la fin de l'été. (Zone de rusticité 5-7, au moins)

Tricyrtis macropoda (lys crapaud géant) (syn. Tricyrtis chinensis, Tricyrtis chiugokuensis, Tricyrtis dilatata) Semblable à Tricyrtis affinis, Tricyrtis macropoda a une feuille plus arrondie qui peut être bien repérée tôt dans la saison. Il forme également une plante verticale de 3 pieds de haut avec des grappes terminales de fleurs blanches ou roses moins voyantes couvertes de taches mauves qui se chevauchent. Tricyrtis macropoda, est originaire de Honshu, Shikoku et Kyushu au Japon, ainsi qu'en Corée. (Zone de rusticité 5-7, au moins)

Tricyrtis macropoda 'Tricolor' (Lily crapaud tricolore) (vendu à tort sous le nom de Tricyrtis affinis 'Tricolor') Au printemps, c'est un spectacle étonnant dans le jardin boisé, mais le manque de vigueur et les petites fleurs l'ont empêché d'être largement disponible. Au fur et à mesure de l'émergence de Tricyrtis 'Tricolor', les jeunes pousses sont vertes marbrées avec des bordures et des bandes verticales blanches. La feuille entière est recouverte d'une couleur violette dramatique. Au fur et à mesure que la croissance se développe vers le haut, le pigment violet commence à s'estomper. Les tiges de 2 pieds de hauteur sont surmontées de petites fleurs de lavande claires avec des taches violettes foncées au début de l'été, mais ne la cultivez que pour le feuillage. (Zone de rusticité 5-7)

Espèces de Tricyrtis à floraison automnale, à fleurs dorées et à croissance verticale

Tricyrtis flava (nain crapaud doré) (syn. Tricyrtis kyusyuensis, Tricyrtis yatabeana) C'est sans aucun doute l'un des meilleurs membres de la famille des crapauds, et certainement l'un des moins connus. Au début de l'automne, ce natif de l'est de Kyushu, au Japon, forme des touffes courtes et compactes de 10 "de haut de feuillage vert foncé, surmontées de grappes de fleurs terminales d'un quart de taille jaune clair remontant juste au-dessus du feuillage (zone de rusticité 6-8)

Tricyrtis nana (Lily crapaud doré très nain)(syn. Tricyrtis flava var. nana) Tricyrtis nana est un tricyrtis très nain qui est originaire de Shikoku, Kyushu et Honshu, au Japon, à environ 1300 pieds d'altitude. En réalité, Tricyrtis nana n'est probablement rien de plus qu'une petite population de Tricyrtis flava. Les plantes de 3 à 6 "de hauteur, qui peuvent avoir un feuillage subtilement taché, sont surmontées de fleurs jaune vif surélevées au début de l'automne. Tricyrtis nana est difficile à cultiver, d'abord à cause de sa petite taille, mais aussi en raison de son aversion pour les étés chauds. (Zone de rusticité 5-7a)

Tricyrtis nana 'Karasuba' (corbeau feuille nain crapaud Lily) Tricyrtis 'Karasuba' est une sélection japonaise unique du nain Tricyrtis nana. Les feuilles vertes normales de ce massif de 6 pouces de hauteur et serré ont été remplacées par un feuillage noir brillant, qui contraste en septembre avec des fleurs jaune vif portées à l'aisselle des feuilles supérieures et à l'extrémité. Comme les autres sélections de Tricyrtis nana, cela ne fonctionne pas. bien dans notre jardin de Caroline du Nord, et est mieux adapté pour les endroits plus nordiques. (Zone de rusticité 5-7a, au moins)


Tricyrtis ohsumiensis

Tricyrtis ohsumiensis (Lys crapaud jaune nain)(syn. Tricyrtis flava var. ohsumiensis) Je m'attends à ce que cette espèce de lys crapaud du Japon (île de Kyushu) devienne également une partie du complexe Tricyrtis flava, bien que ce soit la plus facile des trois espèces à cultiver dans le jardin. Tricyrtis ohsumiensis forme une touffe de 1 pi de haut de larges feuilles vert clair légèrement mouchetées, surmontées juste au-dessus du feuillage au début de l'automne avec de grandes fleurs jaune vif. Comme tous les membres de ce groupe, assurez-vous de le planter là où il ne sera pas étouffé par des plantes plus grosses. (Zone de rusticité 4-7, au moins)

Tricyrtis ohsumiensis 'Éclipse lunaire' (Lys crapaud éclipse lunaire) Cette sélection du nain japonais Tricyrtis ohsumiensis forme une petite rosette serrée de feuilles vertes basales qui s'étendent vers le haut sur une courte tige de 10 ". Chaque feuille est bordée d'une étroite bande de blanc, et la touffe est surmontée en septembre avec une grande face vers le haut. fleurs jaune vif. C'est le plus vigoureux des cultivars panachés de Tricyrtis ohsumiensis (zone de rusticité 4-7, au moins)

Tricyrtis ohsumiensis 'Nakatsugawa' (Nakatsugawa Toad Lily) Les larges bordures blanches crémeuses mettent en valeur les succulentes feuilles vert clair. les visiteurs le confondent constamment avec un hosta de choix. La touffe de 10 "de haut est surmontée au début de l'automne de grandes fleurs jaune beurre. Cette sélection provient de la pépinière de chicorée Garden de la ville de Nakatsugawa, au Japon. C'est une culture lente, mais avec laquelle nous avons eu un bon succès. ( Zone de rusticité 4-7, au moins)

Pendentif Or Espèces de Tricyrtis à Fleurs Clochettes


Tricyrtis ishiiana

Tricyrtis ishiiana (Lys crapaud pleureur)(syn. Tricyrtis macrantha var. ishiiana) Ce rare lys crapaud japonais est très similaire à Tricyrtis macrantha et deviendra probablement une sous-espèce de celui-ci. Les tiges arquées sont ornées de feuilles vertes étreintes. légèrement plus étroit que Tricyrtis macrantha. En septembre et octobre, les tiges sont ornées à la fois de fleurs axillaires et de grappes terminales de grosses cloches dorées. Il est préférable de planter Tricyrtis ishiiana en hauteur, là où le spectacle floral peut vraiment être apprécié. Une humidité élevée et / ou une bonne humidité du sol empêchent les feuilles de se dessécher lorsque les fleurs sont portées. (Zone de rusticité 4-8a)

Tricyrtis macrantha (Tricyrtis doré pleurant)Poussant sur des falaises rocheuses ombragées, Tricyrtis macrantha est mieux vu d'en bas. Le célèbre planteur britannique Brian Mathew écrit: "De toutes les espèces de tricyrtis, le Tricyrtis macrantha endémique du Japon et ses alliés sont probablement considérés comme ayant les fleurs les plus fascinantes et les plus belles." En septembre et octobre, les longues tiges arquées sont surmontées de grosses cloches jaune vif, tachetées de rouge à l'intérieur. Le très rare et vrai Tricyrtis macrantha est assez similaire au Tricyrtis macranthopsis, plus couramment cultivé, sauf que les feuilles sont plus larges et que les feuilles ne s'enroulent pas autour des tiges comme dans Tricyrtis ishiiana et Tricyrtis macranthopsis. (Zone de rusticité 4-8a)

Tricyrtis macranthopsis 'Juro' (Juro Toad Lily)Il s'agit de la rare forme à fleurs doubles de T. macranthopsis du Japon. (Zone de rusticité 4-8a)

Tricyrtis macranthopsis (Tricyrtis doré qui pleure) (syn. Tricyrtis macrantha ssp. macranthopsis) Comme les espèces susmentionnées, Tricyrtis macranthopsis a une habitude de pleurer dramatique. Les tiges s'élèvent à 12 ", puis se cambrent à 3 '. Au début de l'automne, l'extrémité de chaque tige est groupée avec de superbes fleurs jaunes en forme de cloche pendant 1" de long. Le feuillage brûle facilement lorsqu'il est planté dans un endroit sec ou ensoleillé. un endroit parfait serait près d'une rive ombragée d'un ruisseau. (Zone de rusticité 4-8a)

Pendentif, Espèce de Tricyrtis à fleurs d'or vertical


Tricyrtis perfoliata

Tricyrtis perfoliata (Perfoliate Toad Lily) Cette rare endémie japonaise est originaire des falaises humides de la rivière Nanuki sur l'île de Kyushu au Japon. Tricyrtis perfoliata est l'une des nombreuses espèces de lys crapaud pleureur, mais la seule à avoir des fleurs ouvertes orientées vers le haut (comme Tricyrtis flava) au lieu des fleurs en forme de cloche de Tricyrtis ishiana et Tricyrtis macrantha. La tige arquée de 2 à 3 pieds de long passe à travers les extrémités basales (perfoliées) des feuilles vertes brillantes. Les tiges sont ensuite chargées d'un superbe spectacle de fleurs jaunes axillaires de 1,5 "de large à la fin de l'été / début de l'automne. Ce n'est pas un bon spécimen pour les régions aux étés chauds et secs. (Zone de rusticité 5-7)

Tricyrtis perfoliata 'Spring Shine' (Lys crapaud Spring Shine) Cette sélection japonaise de T. perfoliata présente une large bande jaune au milieu de chaque feuille. La touffe est ornée à l'automne des fleurs jaunes orientées vers le haut, typiques de l'espèce. (Zone de rusticité 5-7)

Tricyrtis qui sont des cultivateurs verticaux, fleurs terminales jaune-brun en été

Tricyrtis latifolia (Lys crapaud jaune) (syn. Tricyrtis bakeri, Tricyrtis makinoana. Tricyrtis pseudolatifolia) Cette espèce dressée et agglomérante du nord de Honshu, au Japon, est parmi les premiers lys crapauds à fleurir. Début juillet, les tiges de 2 ', alternées avec de grandes feuilles vert chartreuse luisantes, sont surmontées de fleurs dorées de la taille d'un quart. Les pétales dressés de la fleur sont tachetés à l'intérieur de minuscules points violets. Parfois, de nombreuses feuilles supérieures produisent également des fleurs à l'aisselle. Le feuillage s'étalera au sommet pour former une belle touffe de 2 'de large. Les feuilles peuvent également avoir des taches violettes au printemps. Ce lis de crapaud est bien meilleur dans les climats plus froids. (Zone de rusticité 4-7)

Tricyrtis latifolia 'Golden Leopard' (Lys crapaud léopard doré) Tricyrtis latifolia 'Golden Leopard' fait une tige verticale robuste de 2 pieds de haut, surmontée à partir de début juin de panicules de fleurs jaune beurre tournées vers le haut, chacune soulignée de petites taches brunes. Je suppose que ce nom de cultivar n'a été attribué qu'à des fins de vente et non pour désigner un trait particulier qui diffère de l'espèce typique. (Zone de rusticité 4-7)

Tricyrtis latifolia 'Yellow Sunrise' (Lys crapaud jaune Sunrise) Comme Tricyrtis 'Golden Leopard', je ne vois aucune différence entre cette espèce et l'espèce typique. (Zone de rusticité 4-7)


Tricyrtis maculata

Tricyrtis maculata (Lily crapaud tacheté) (syn. Tricyrtis elegans, Tricyrtis esquirolii, Tricyrtis pilosa) Cette espèce était pratiquement inconnue dans le commerce commercial jusqu'en 2000. Sa distribution commence dans l'est du Népal et se dirige vers le Yunnan et le Sichuan, en Chine, où elle peut être trouvée entre 5000 et 8000 pieds d'altitude . La plupart des matériaux que nous avons vus vendus car il s'agit d'un hybride Tricyrtis formosana H hirta à fleurs violettes. Le vrai Tricyrtis maculata produit des tiges robustes de 4 pieds de haut qui émergent d'un noir de jais, ornées d'énormes feuilles de 8 "de long x 4" de large qui émergent en vert, mais bien ornées de grandes taches noires. La moitié supérieure de la tige produit plusieurs grappes florales de fleurs vert crème clair fortement tachetées faisant face à la verticale en juillet et août (NC). (Zone de rusticité 5-8a, au moins)

Tricyrtis puberula (Crapaud Lily) Le chinois Tricyrtis puberula est désespérément confondu dans la littérature avec le japonais Tricyrtis latifolia. Bien qu'il s'agisse d'espèces apparentées, qui forment toutes deux des touffes verticales atteignant 2 pieds de haut et fleurissent au début de l'été avec des inflorescences terminales ramifiées, il existe quelques différences. Tricyrtis puberula a des feuilles dont les lobes basaux ne se chevauchent jamais, contrairement à Tricyrtis latifolia. De plus, Tricyrtis puberula a des feuilles pubescentes (poilues) sur le dessus et sur le dos. D'après notre expérience, les fleurs de Tricyrtis puberula ont un fond jaune avec des taches brunes denses, tandis que Tricyrtis latifolia a un nombre considérablement réduit de taches brunes. D'autres caractéristiques moins faciles à distinguer comprennent les feuilles ondulées et les fleurs en forme d'entonnoir à maturité chez Tricyrtis latifolia, et les feuilles plus plates et les fleurs plates ouvertes à maturité chez Tricyrtis puberula. (Zone de rusticité 4-7, deviner)

Tricyrtis à fleurs violettes dressées - Espèces de Taiwan

Tricyrtis formosana (Lys de crapaud de Formose) (syn. Tricyrtis amethystina, Tricyrtis stolonifera) This Taiwan native produces upright stems to 40" tall, clothed in glossy green leaves. The terminal flower clusters, which start in August are white and heavily spotted purple. Tricyrtis formosana spreads rapidly by underground rhizomes, creating a large patch. Tricyrtis formosana doesn't perform well in deep shade, preferring a light open shaded location to a few hours of morning sun. (Hardiness Zone 6-9)


Tricyrtis formosana 'Autumn Glow'

Tricyrtis formosana 'Autumn Glow' (Autumn Glow Toad Lily) This stunning Japanese selection of Taiwanese Tricyrtis formosana boasts a wide yellow border around the dark green leaves. the widest and most dramatic edge on any of the other variegated Tricyrtis formosana selections we have grown. The 2' tall stalks make a large patch, 3' wide in 3 years, topped, starting in early July (NC), with clusters of orchid-like amethyst-purple flowers with dark spots. (Hardiness Zone 6-9, possibly colder)

Tricyrtis formosana 'Blu-Shing Toad' BSWJ052 (Blu-Shing Toad Lily) This 1992 Crug Farm collection from over 8,000' elevation in Tayuling in Taiwan's Central Mountains, makes an 18" tall patch with terminal panicles of heavily purple-spotted flowers, starting in September. This is probably a form of T. ravenii and not T. formosana (Hardiness Zone 6-9, at least)

Tricyrtis formosana 'Daruma' (Daruma Toad Lily) Tricyrtis 'Daruma' makes 10" tall stalks of thick, densely packed round leaves. probably a bizarre ploidy mutant. The flowers appear at the tip and are pale pink with purple spots. For us, this starts flowering in late August. (Hardiness Zone 6-9)


Tricyrtis formosana 'Emperor'

Tricyrtis formosana 'Emperor' (Emperor Toad Lily) This selection of Tricyrtis formosana boasts bright golden foliage, with each leaf surrounded by a nice creamy-white edge. Tricyrtis formosana 'Emperor' will make a nice patch, especially when grown in a slightly moist location. In midsummer, the clumps are topped with 1" wide, dark purple speckled, orchid-like flowers. (Hardiness Zone 6-9)

Tricyrtis formosana 'Gates of Heaven' ('Gates of Heaven Toad Lily) A gold-foliaged toad lily, discovered by C.H. Falstad of Walters Gardens as a sport of Tricyrtis 'Samurai' purchased from Japan. The bright golden leaves clothe the stems on this vigorous and stoloniferous toad lily. In early summer, and sporadically into fall, the plants are topped with contrasting purple flowers on short stems. (Hardiness Zone 6-9)

Tricyrtis formosana 'Gilt Edge' (Gilt Edge Toad Lily) This Terra Nova introduction is very similar to Tricyrtis 'Samurai'. Despite the minute differences, it is a magnificent plant, spreading to form a 3' wide patch. The stems rise to 1' tall, clothed with shiny green leaves, each surrounded by a golden border. In early summer and sporadically into fall, the patches are topped with terminal clusters of 1" wide, starfish-shaped flowers of white with heavy purple speckling. (Hardiness Zone 6-9)

Tricyrtis formosana 'Guilty Pleasure' PP#13,688 (Guilty Pleasure Toad Lily) This Tricyrtis formosana selection is clothed in gold foliage (like T. 'Gates of Heaven') throughout the season. The 18" stalks are topped in late summer with orchid-like blooms of pink spotted lavender. (Hardiness Zone 6-9)


Tricyrtis formosana 'Samurai'

Tricyrtis formosana 'Samurai' (Samurai Toad Lily) From Mrs. Masaoka of Japan, via Clarence Falstad of Walters Gardens, comes a spectacular golden-edged leaf form of the spreading Tricyrtis formosana. In early summer and sporadically into fall, the patches of 1' tall stalks are topped with 1" wide starfish-shaped flowers of white with heavy purple speckling. (Hardiness Zone 6-9)

Tricyrtis formosana 'Seiryu' (Seiryu Toad Lily)This is the correct name for the plant sold as Tricyrtis 'Hatatogisa'. This selection of the Tricyrtis formosana is topped with white/wine color flowers, which adorn the plant through the late summer and early fall. This will make a patch to 3' wide in 2 years. (Hardiness Zone 6-9)

Tricyrtis formosana 'Small Wonder' BSWJ306 (Small Wonder Toad Lily) This 16" tall dwarf represents a Crug Farm collection from Southern Taiwan. The terminal flower spikes are composed of heavily spotted purple flowers with purple-flushed petal tips. (Hardiness Zone 6-9, at least)

Tricyrtis formosana 'Spotted Toad' BSWJ1769 (Spotted Toad Lily) This 1993 Crug Farm collection from Taipingshan, Taiwan was selected for its outstanding dark spotted foliage. The 24" tall stalks are topped with terminal sprays of purple spotted flowers in September. (Hardiness Zone 6-9, at least)

Tricyrtis formosana 'Taroko Toad' BSWJ6705 (Taroko Toad Lily) This Crug Farm selection comes from the Taroko Gorge region in Eastern Taiwan. The 3' tall stalks are topped in September with terminal panicles of flowers that are heavily spotted purple. (Hardiness Zone 6-9, at least)

Tricyrtis formosana 'Tiny Toad' BSWJ7071 (Tiny Toad Lily) This Crug farm introduction comes from the Yushan Central Mountain region of Taiwan around 8500'. The dwarf 6" tall plant is topped, starting in September with panicles of lavender spotted flowers. According to recent taxonomy, this should be renamed as a form of Tricyrtis ravenii. (Hardiness Zone 6-9, at least)

Tricyrtis formosana 'Velvet Toad' RWJ10104 (Velvet Toad Lily) This 2003 Crug Farm collection from Taiwan makes a 3' tall clump, topped with panicles of flowers, each with three violet petals, and three violet spotted petals. (Hardiness Zone 6-9, guessing)

Tricyrtis formosana 'W-Ho-Ping Toad' BSWJ6905 (Who-ping Toad Lily) This 1999 Crug Farm collection is from Hualien, in Eastern Taiwan. The tax 30" tall stems are topped with terminal spikes of purple spotted flowers that are much larger than the typical species. Reportedly, this clone flowers from late July until November. (Hardiness Zone 6-9, guessing)

Tricyrtis lasiocarpa (Amethyst Toad Lily) (aka. Tricyrtis formosana 'Amethystina') (Toad Lily) This is one of the most spectacular toad lilies for warmer climates. In the wilds of Taiwan, we saw this growing atop rock cliffs below 5,000' elevation, in nearly full sun, reinforcing our experience that this is not a deep shade lover. Tricyrtis lasiocarpa makes a tight clump of 3' tall, upright, ladder-like stems clothed with glossy, green and purple speckled foliage. From midsummer until early fall, the clump is topped with multiple-branched, large, terminal sprays of 1" white, orchid-like flowers with tips of amethyst and blue. This toad lily was originally introduced by John Elsley of Wayside Gardens under the incorrect name, Tricyrtis formosana 'Amethystina' (an extinct clone of the running species). (Hardiness Zone 7-9)


Tricyrtis ravenii coll. #A1TW-252

Tricyrtis lasiocarpa 'Royal Toad' BSWJ7014 (Royal Toad Lily) This 1999 Crug Farms collection was made from 1600' elevation in Taiwan's Central Mountains just after the devastating 1999 earthquake. The 3' tall stems are topped with terminal sprays of lightly spotted flower, with alternate petals dipped in cobalt blue. (Hardiness Zone 7-9, guessing)

Tricyrtis ravenii (Raven's Toad Lily) Tricyrtis ravenii, named in 2007 after Missouri Botanic Garden's long-time director, Dr. Peter Raven, when it was discovered that a large population of tricyrtis in Taiwan, which were previously all lumped as Tricyrtis formosana, actually represented two distinct species, Tricyrtis formosana which grew below 4500' and Tricyrtis ravenii, which grew above 5500' elevation. Tricyrtis ravenii is similar to Tricyrtis formosana, except for its narrower leaves (often liver spotted when young) and dramatically less stoloniferous nature. For us, Tricyrtis ravenii begins flowering in early August (NC). The 2' tall stalks are topped with terminal panicles of white flowers with mauve spots. Many forms have purple-spotted leaves as well. (Hardiness Zone 5-8, guessing)

Tricyrtis with Arching Purple-flowers - Fall-blooming species

Tricyrtis hirta (Toad Lily) (syn. Tricyrtis japonica, Tricyrtis masamunei) Tricyrtis hirta is the species that comes to mind when most gardeners hear the word toad lily. This ubiquitous species, which hails from the Japanese islands of Honshu, Shikoku, and Kyushu, is quite easy to grow and has a wide range of climatic adaptability. The arching stems, clothed in hairy light green leaves, can range from 1' to 3' tall, depending on the population genetics. Tricyrtis hirta comes into bloom in late summer/early fall, when the light lavender speckled, orchid-like flowers magically appear in every leaf axil. (Hardiness Zone 4-8)

Tricyrtis hirta 'Alba' (White Toad Lily) This name is given to any seed-grown white-flowered Tricyrtis hirta, and does not represent a single clone. Plants sold under this name can vary dramatically with regards to vigor and flower quality. (Hardiness Zone 4-8)

Tricyrtis hirta 'Albescens' (Albescens Toad Lily)Like Tricyrtis hirta 'Alba', this is a catch-all name for white flowered seedlings of Tricyrtis hirta. (Hardiness Zone 4-8)

Tricyrtis hirta 'Albomarginata' (Variegated Toad Lily) This is a creamy white-edged leaf clone of the popular toad lily. The, 18" arching branches burst into flower in midsummer through early fall with 1" purple orchid-like flowers in each leaf axil. (Hardiness Zone 4-8)


Tricyrtis hirta 'Golden Gleam'

Tricyrtis hirta 'Golden Gleam' (Golden Gleam Toad Lily) Years after its 1996 introduction from Terra Nova, Tricyrtis hirta 'Golden Gleam' is still one of our favorite toad lilies. even if it never flowered. This dwarf only reaches 18", boasting chartreuse golden foliage spotted with large grey dots, that looks great all summer in the woodland garden when used among textural contrasts like ferns and carex. The foliage color tends to fade to green in climates with hot summers. In fall, each leaf axil is tightly packed with 1" wide dark purple and white-speckled flowers. (Hardiness Zone 4-8)

Tricyrtis hirta 'Lightning Strike' (Lightning Strike Toad Lily) This unusual attention-getting Japanese selection of the commonly grown Tricyrtis hirta makes an outstanding feature in the woodland garden. The bright golden foliage is streaked with green on 2' tall arching stems. Even though the pattern of streaking is variable, we have seen no reversions to solid green. In early fall, the stems are highlighted with 1" light lavender, orchid-like flowers in the leaf axils. (Hardiness Zone 4-8)

Tricyrtis hirta 'Minazuki' (Minazuki Toad Lily) Not to be confused with Tricyrtis hirta 'Miyazaki', Tricyrtis 'Minazuki' is a short-growing selection of the hairless Tricyrtis hirta var. masamunei from Kyushu, Japan. As the summer progresses, the 12" tall stems of narrow golden leaves develop a thin green border along with a few green streaks in the leaves. Starting in September (NC), the plants are adorned with pale lavender flowers, both terminally and in the leaf axils. Tricyrtis 'Minazuki' is the more stable form of the highly streaked Tricyrtis hirta 'Lightning Strike'. (Hardiness Zone 4-8)

Tricyrtis hirta 'Mine-no-yuki' (Mine-no-yuki Toad Lily) Tricyrtis 'Mine-no-yuki' is a 1' tall vigorous Japanese selection with arching stems and light-pink flowers with purple spots. (Hardiness Zone 4-8)


Tricyrtis hirta 'Miyazaki'

Tricyrtis hirta 'Miyazaki' (Miyazaki Toad Lily)Tricyrtis hirta 'Miyazaki' is a seed strain of the Japanese native Tricyrtis hirta that was selected for its shorter, more arching habit than the typical species. In late summer and early fall, the 1" purple and white spotted, orchid-like flowers burst forth in the leaf axils. Slightly moist soils are best, although Tricyrtis hirta can endure extended droughts by diminishing its flower production. (Hardiness Zone 4-8)

Tricyrtis hirta 'Miyazaki Gold' (Miyazaki Gold Toad Lily) This choice variegated toad lily is from the dwarf Tricyrtis hirta 'Miyazaki' strain. Growing to only 12" tall, this gem is clothed with green leaves with a distinct creamy yellow edge (darker gold than Tricyrtis hirta 'Albomarginata'). In late summer/early fall, the arching branches are covered with purple orchid-like flowers in each leaf axil. (Hardiness Zone 4-8)

Tricyrtis hirta 'Moonlight' (Moonlight Toad Lily)This Bluebird Nursery introduction is an all-gold clone (often with tiny green lines) that originated as a sport of Tricyrtis hirta 'Variegata'. The hairy chartreuse/parchment-colored foliage tightly clothes the 15" stalks and this eventual 2' wide clumper. In fall, every leaf axil is home to a nickel-sized, orchid-like flower. a white background with dramatic purple specks and a purple ring at the inside base of the flower. We have not found this to be the most vigorous of the gold-foliage selections. (Hardiness Zone 4-8)

Tricyrtis hirta 'Shining Light' (Shining Light Toad Lily) Tricyrtis 'Shining Light' makes an attractive 2' tall ladder of foliage, each leaf a chartreuse gold with a contrasting dark green edge. In fall, the clumps are topped with 1" wide orchid-like flowers in every leaf axil. (Hardiness Zone 4-8)

Tricyrtis hirta 'White Towers' (White Towers Toad Lily) Tricyrtis 'White Towers' is an 20" tall upright clone of Tricyrtis hirta with liver spots when young, and topped in late summer/early fall with white flowers. (Hardiness Zone 4-8)

Uncultivated Tricyrtis Species

Tricyrtis imeldae (Imelda Marcos Toad Lily) This 1975 discovery from the Philippines represents a dramatic disjunct from the typical distribution of the genus Tricyrtis. The stoloniferous rhizome produces 2' tall stalks, with flowers that resemble Tricyrtis formosana, although there are no living specimens in cultivation for comparison, due to the dangerous region in which is grows. (Hardiness Zone unknown)

Tricyrtis setouchiensis (Toad Lily) From southern Japan. Arising from thin rhizomes, the 2' tall upright stems are clothed with oblong 6" long leaves. Reportedly, this is a close relative of Tricyrtis affinis. (Hardiness Zone unknown)

Tricyrtis suzukii (Suzuki's Toad Lily) This very rare stoloniferous species from Northern and Eastern Taiwan is composed of dainty 3' long arching stems with 4" long leaves, and white with purple spotted flowers produced in the axils. (Hardiness Zone unknown)

Tricyrtis viridula (Green Toad Lily) This is a newly discovered (1997) species from southeast China. This upright species to 3' tall is clothed with 3" long ovate leaves. Flowers, which form at the stem tips are greenish-white with purple spots and some small pale orange spots. (Hardiness Zone unknown)

Tricyrtis Hybrids

Tricyrtis 'Amanogawa' (Milky Way Toad Lily)From Japan comes this splendid, but difficult to find, hybrid toad lily Tricyrtis perfoliata x Tricyrtis hirta). The rigid arching habit of the stem makes this toad lily perfect to arch over a rock, or through ferns. The stems are clothed, from very late summer through early fall with brown speckled leaves, leading to the creamy yellow, lightly speckled, orchid-like flowers at the end of each stem. "Amanogawa" is Japanese for "Milky Way Galaxy". (Hardiness Zone 4-8)

Tricyrtis 'Blue Wonder' (Blue Wonder Toad Lily)This appears to be a cross of Tricyrtis hirta and Tricyrtis formosana. The 30" tall upright stalks are topped with terminal panicles of flowers with pale blue petals with dark blue spots starting in September. It does spread, although not a fast as Tricyrtis formosana. (Hardiness Zone 5-8, guessing)

Tricyrtis 'Dai Nagon' (Dai Nagon Toad Lily) This Tricyrtis hirta hybrid makes a congested 8" tall clump. (Hardiness Zone 5-8, guessing)

Tricyrtis 'Eco Yellow Spangles' (Eco Yellow Spangles Toad Lily) This hybrid of Tricyrtis latifolia and Tricyrtis flava was made by Don Jacobs of Eco Gardens in Decatur, Georgia. Tricyrtis 'Eco Yellow Spangles' makes a strongly arching plant, clothed with glossy green foliage, adorned with cinnamon spots. The large yellow upfacing flowers also are spotted cinnamon. (Hardiness Zone 5-7, guessing)


Tricyrtis 'Empress'

Tricyrtis 'Empress' (Empress Toad Lily) This toad lily hybrid makes a 30" tall upright clump, topped from late July-September with terminal spikes of large orchid-like flowers. white background with dark purple speckles. (Hardiness Zone 5b-9, guessing)

Tricyrtis formosana x Tricyrtis hirta (Hybrid Toad Lily) Since these two species readily cross in the garden, many plants sold commercially as both Tricyrtis hirta and Tricyrtis formosana are actually this cross. The result is usually a plant that is much more vigorous than either parent. Offspring can either inherit the running or clumping habit of either parent. The 3" long leaves clasp the nearly 3' tall stems. In late summer and early fall, branches of 1" flowers, white with dark purple freckles, top the plant. (Hardiness Zone 5b-9)

Tricyrtis 'Kohaku' (Kohaku Toad Lily) This is a hybrid of two distantly related species, Tricyrtis macranthopsis x Tricyrtis hirta. The 2' long nearly prostrate branches are adorned with deeply veined pointed green leaves. In late summer, each branch is home to the extraordinarily large dark purple and white spotted orchid-like terminal flowers. Although this is a genetically interesting plant, it doesn't make much of a garden specimen, especially in the southeast. Perhaps it would be better suited to the Pacific Northwest. (Hardiness Zone 4-8)


Tricyrtis 'Imperial Banner' PP 18,956

Tricyrtis 'Imperial Banner' PP 18,956 (Imperial Banner Toad Lily) This stunning new toad lily occurred as a mutation on Tricyrtis 'Empress', which we believe to be a Tricyrtis hirta x formosana hybrid. The amazing leaves on Tricyrtis 'Imperial Banner' are glossy green with a unique white central variegation pattern. Tricyrtis 'Imperial Banner' forms an absolutely amazing and unique 2' tall x 2' wide clump, even before it is topped in midsummer with short terminal spikes of light lavender flowers with dark purple spots. Many of the plants in the trade sold as this are actually Tricyrtis 'White Waves' which is easier to maintain in tissue culture. Tricyrtis 'Imperial Banner' is very prone to reversion to solid green stems, which should be promptly removed. (Hardiness Zone 6-8, at least)

Tricyrtis 'Lemon Twist' (Lemon Twist Toad Lily)This Darrell Probst introduction is a cross between two dwarf Japanese yellow-flowered species, Tricyrtis flava and Tricyrtis ohsumiensis. The result is a vigorous hybrid with large, light green, speckled leaves that form a robust 1' tall by 1' wide clump. The clumps are topped, starting in early October, with large, light yellow flowers. (Hardiness Zone 5-8, at least)


Tricyrtis 'Lemon Twist'

Tricyrtis 'Manten-no-hoshi' (Manten no Hoshi Toad Lily) This Japanese selection, which has strong stems topped with terminal clusters of white flowers heavily marked with rich purple, was developed for the cut flower trade. (Hardiness Zone 5-8, at least)

Tricyrtis 'Momoyama' (Momoyama Toad Lily)Flowers on this 3' tall Japanese Tricyrtis hirta hybrid are white in the center and pale-pink towards the tips, with very few floral spots. (Hardiness Zone 4-8)

Tricyrtis 'Moonlight Treasure' PP 16,037, PVR (Moonlight Treasure Toad Lily) Tricyrtis 'Moonlight Treasure' is a new hybrid, created using the beautiful dwarf species Tricyrtis ohsumiensis and Tricyrtis nana. The result is a compact hybrid comprised of thick, beautifully blotched leaves forming a compact 10" tall by 10" wide clump. Starting in late summer, the clumps are topped with large, buttery-yellow flowers held just above the foliage. (Hardiness Zone 5-7, at least)

Tricyrtis 'Niitaka' (Niitaka Toad Lily) This is probably a Tricyrtis formosana x hirta hybrid, bred in Japan for the cut flower trade (Hardiness Zone 6-9, at least)

Tricyrtis 'Purple Beauty' (Purple Beauty Toad Lily) This probable Tricyrtis formosana x Tricyrtis hirta hybrid makes a 3' tall upright grower, topped, starting in September with terminal panicles of flowers with a base color of white that is heavily spotted purple. Tricyrtis 'Purple Beauty' is a loose clumper as compared with Tricyrtis 'Blue Wonder' (Hardiness Zone 6-9, guessing)

Tricyrtis 'Shikin' (Shikin Toad Lily) This is another Tricyrtis hirta x Tricyrtis formosana hybrid from Japan. (Hardiness Zone 6-9, at least)

Tricyrtis 'Sinonome' (Sinonome Toad Lily)Tricyrtis 'Sinonome' was rated one of the top toad lilies in the extensive perennial trials at the Chicago Botanic Gardens. It performs equally as well for us in the land of heat and humidity as it does in the cold windy city. The 3' tall upright stems of this Tricyrtis hirta x Tricyrtis formosana hybrid are clothed with leaves from bottom to top. In late summer, the top of the stems are home to nice clusters of 1" purple and white speckled flowers. (Hardiness Zone 5-9)

Tricyrtis 'Taipei Silk' PP 18,727 (Taipei Silk Toad Lily) This delightful tricyrtis hybrid comes from the breeding program of Darrell Probst. The 30" tall stalks of this Tricyrtis lasiocarpa hybrid are clothed with glossy green leaves, then topped, starting in September, with five-way branched terminal sprays of 1.5" wide flowers. Each flower is composed of three rich lavender petals contrasted with three smaller white petals with lavender specks. (Hardiness Zone 6-8, at least)


Tricyrtis 'Tojen'

Tricyrtis 'Tojen' (Tojen Toad Lily) (aka: Tricyrtis 'Togen') This is a robust Japanese hybrid with gigantic foliage that is nearly three times as large as most of the other tricyrtis species and remains looking good all summer. Tricyrtis 'Tojen' forms a massive 2' tall by 3' wide clump, topped, starting in midsummer, with terminal clusters of unspotted orchid lavender and white flowers with yellow throats. (Hardiness Zone 5-8)

Tricyrtis 'White Waves' PP 20,007 (White Waves Toad Lily) This new toad lily is one that we found hiding amongst our stock of Tricyrtis 'Imperial Banner'. While similar to its parent, Tricyrtis 'White Waves' has none of the green streaking in the middle of the creamy central part of the leaf. This results in a more dramatic leaf variegation but slightly less vigor. For us, the 15" tall clumps are topped in early October with attractive purple-spotted flowers. (Hardiness Zone 6-8, at least)

Conclusion

I hope we have enticed you to explore more of the wonderful toad lily species and selections. These far too uncommon plants are uncommonly beautiful and should be a part of every woodland garden.Tricyrtis provide beautiful splashes of color from summer through fall, when little else is in bloom, and the variegated foliage on many clones expand the interest into the spring. Enjoy!

Tricyrtis References

Boynton, K.R., (1917), Notes from the herbaceous collections-III, Journal of the New York Botanical Garden, Vol 18, Pg 252

Burrell, C. C., (2000), Falling for Toad Lilies, The American Gardener, Sept/Oct issue, pp. 38-43

Chesters, J., & Lanyon, J., (1996), Tricyrtis at Roosemoor, The Garden magazine, Sept issue, pp. 536-539.

Hooker, W.J., et. al., (1856) Tab. 4955, Tricyrtis pilosa, Curtis' Botanical Magazine, London, Vol. 82, http://www.botanicus.org/item/31753002721568

Hooker, W.J., et. al., (1863), Tab. 5355, Tricyrtis hirta, Curtis' Botanical Magazine, London, Vol. 89, http://www.botanicus.org/item/31753002721634

Hooker, J.D., et. al., (1881), Tab. 6544, Tricyrtis macropoda, Curtis' Botanical Magazine, London, Vol. 107, http://www.botanicus.org/item/31753002721816

Prain, D., et. al. (1914), Tab. 8560, Tricyrtis stolonifera, Curtis' Botanical Magazine, London, Vol. 140. http://www.botanicus.org/page/476749

Hawke, R.G., (2001), An Evaluation Study of Tricyrtis, Chicago Botanic Garden Plant Evaluation Notes Issue 16, http://www.chicago-botanic.org/downloads/planteval_notes/no16_tricyrtis.pdf

Hawke, R.G., (2001), Tops in Toad Lilies, NMPro magazine, September issue. pp. 51, 54.

Heims, D., (2003), Tricyrtis: Tantalizing Toad Lilies, Pacific Horticulture, Jul/Aug/Sep issue, pp. 43-47

Lamb, C., (2004), From the Ends of the Earth, Bene Factum Publishing Ltd, pp. 164-165.

Matthew, B., (1985), A Review of the Genus Tricyrtis. Plantsman Vol. 6, pp. 192-224

Matthew, B., (1991), Toad Lilies, Growing From Seed - Summer 1991 Vol. 5 Number 3, http://www.thompson-morgan.com/info/articles/toad-lilies.html

Morris, R., (1997), Tricyrtis: More than a Fancy Feast for Frogs, Carolina Gardener, May/June issue, pp. 46-49.

Parish, D., Toad Lilies: Gems of the Fall, Mast Arboretum at Stephen F. Austin State University, http://ag.sfasu.edu/UserFiles/File/PLANTS/Toad%20Lilies.pdf

Rice, G. R., Ed., (2006), The American Horticultural Society Encyclopedia of Perennials, DK Publishing, pp. 457-458

Schmid, W. G., (2002), An Encyclopedia of Shade Perennials, Timber Press, pp. 312-316


Voir la vidéo: Les 3 méthodes infaillibles du crapaud cornu pour se protéger des prédateurs


Article Précédent

Son et vers d'Acherontia atropos ou papillon de la tête de la mort -

Article Suivant

École internationale de design, Département de conception du paysage