Cultiver des tomates de beaux-enfants


La recherche créative est la garantie d'une récolte

Notre famille a reçu une parcelle de jardin dans la région du village de Mga, district de Kirovsky en 1950. À cette époque, les sapeurs y travaillaient encore, effectuant le déminage sur les sites des batailles passées. Le site était situé sur des terrains vagues, creusés par des cratères d'obus, ici et là se trouvaient des pirogues, des tranchées et une masse de barbelés qui avaient été enfouis dans le sol.

Il n'y avait aucune couche de végétation: terre brûlée, podzol gris et argile dure qui ne permettaient pas à l'eau de passer. Là, pour la première fois, nous avons enraciné un sol vierge, créant une couche fertile, achetant des engrais.


Il n'a pas été facile de déterminer immédiatement ce dont la terre avait besoin pour produire, de sorte qu'un jardin puisse y être cultivé. En plus des outils habituels d'un jardinier - pelles, râteaux, fourches, houes, etc. - j'ai acquis les instruments et les réactifs dont j'avais besoin pour comprendre ce dont la terre a besoin pour améliorer sa fertilité. Alors, équipé de «technologie», il a fait les premiers pas et accumulé chaque année expérience et connaissances. Maintenant, des décennies plus tard, je peux déjà me passer d'instruments, déterminer avec précision à l'oeil quelle quantité et quel type d'engrais ou de chaux doit être appliqué sur le sol pour m'assurer que la récolte dont j'ai besoin est obtenue.

A partir de la deuxième année environ du développement du site, je suis devenu faire pousser des tomates... Je pense que j'ai été l'un des premiers jardiniers à faire cela. Les tomates étaient alors considérées comme des plantes exotiques dans la région de Leningrad. Il n'y avait pas de littérature, de matériel de référence sur leur culture au cours de ces années. Par conséquent, ils ont eux-mêmes, par essais et erreurs, choisi la technologie agricole.

Maintenant, il est difficile d'imaginer la vie des jardiniers sans divers films plastiques et matériaux de couverture. Mais nous avons fait sans eux. Comme maintenant, les tomates ont été cultivées à travers des semis, qui ont été obtenus dans un lit de jardin isolé sous des cadres en verre, en utilisant du biocarburant. Les semis ont été cultivés dans des conditions naturelles, pas sur des rebords de fenêtre. Et le résultat a été des plants solides et trapus qui ne peuvent être comparés à ceux cultivés dans un appartement en ville. Les semis, déjà presque prêts pour la récolte, ont été plantés sur les plates-bandes au plus tôt du 10 au 12 juin, afin de les protéger du froid de retour.

Et déjà à la fin du mois de juillet, dans les cas extrêmes - au début du mois d'août, il y avait des tomates rouges dans les lits. Nous avons enlevé les fruits non mûrs restants avec des plantes des plates-bandes ouvertes de la grange, les étalant sur le sol ou, encore plus efficacement, les suspendant au mur avec leurs racines pour mûrir. Ces travaux ont été achevés au plus tard le 20 août - avant l'apparition de rosées froides et destructrices, qui se produisent généralement dans la troisième décade d'août.


Maîtrisant les techniques agricoles, il a également conduit la sélection des variétés. Il n'y en avait pas beaucoup à l'époque, une dizaine. Par exemple, moulu Gribovskie n ° 1180, hauteur du buisson 60 cm, avec des fruits jusqu'à 120 g; sol Alpatieva n ° 1166 - très précoce, fructueux, avec semis de graines dans le sol; Variété Bizon 639 - fruits précoces et multi-chambres, jusqu'à 130 g; Variété Eramana 20 - fruits à maturation précoce, arrondis, multi-chambres, jusqu'à 250 grammes et variété Korneevskie - très productive, résistante aux changements brusques de température, fruits charnus, peau fine.

Les personnes âgées se souviennent probablement bien que les plus délicieuses étaient les tomates apportées de la région d'Astrakhan et du territoire de Krasnodar. Ils ont ensuite été vendus au marché du forgeron de Leningrad. Par conséquent, ayant poussé sur mon site en pleine terre, et avec l'apparition du film et dans la serre, une autre variété de tomates, je suis allé au Blacksmith Market, j'ai acheté les fameuses tomates du sud et comparé leur goût avec le mien cultivé sur la parcelle de jardin. Si mes tomates étaient même proches d'elles en goût, et en même temps en présentation, alors je quittais cette variété pour l'année suivante, en prenant deux ou trois fruits, le plus gros, pour les graines.

Avec l'apparition de l'électricité dans les régions depuis 1960, il a changé la technologie du chauffage au biocarburant en électrique, après avoir construit un appareil simple qui donne de la chaleur. Il se composait d'ampoules électriques connectées en série et placées dans des boîtes en fer ou des bidons remplis de sable sec.

La technologie de culture des tomates a également quelque peu changé. Je l'utilise toujours maintenant. Pour faire pousser des tomates, j'ai commencé à utiliser des beaux-enfants obtenus à partir de buissons mères. La technologie est la suivante: les plants cultivés en conditions naturelles à 35-40 jours d'âge (ce qui ne peut être comparé aux plants obtenus sur la fenêtre) sont plantés en pleine terre. Et puis je prends jusqu'à quatre pas d'elle, par exemple, de la variété Dubok (je l'ai achetée il y a plus de 10 ans au Belogorka Research Institute). Ces beaux-enfants prennent racine et deviennent des plantes indépendantes qui produisent des cultures.

Mais on sait depuis longtemps que les beaux-enfants sont plus productifs. Je tiens à noter que les tomates Dubok méritent l'attention des jardiniers à la fois dans leur goût et leur qualité marchande, ainsi que pour la compacité de leur buisson et leur simplicité, leur rendement élevé lors de la prolongation de la période de croissance avec chauffage de soutien jusqu'au 15 octobre.

La capacité des plantes, y compris les tomates, à former un rendement en fruits normal, voire accru, dépend d'un certain nombre de facteurs (parfois même imperceptibles). La principale préoccupation du jardinier est de fournir à la plante tous les nutriments nécessaires même pendant la période de préparation du sol et de plantation. Si soudainement il y a une pénurie de certains éléments, ce qui se traduit par une croissance et un développement médiocres des plantes, ils ont besoin ajouter des pansements, y compris foliaire.

Il ne faut pas oublier que le besoin des plantes en nutriments et leur capacité à transporter les nutriments du sol avec la récolte varient en fonction de leur âge, de leur maturité précoce et des différentes conditions météorologiques. La récolte est fortement influencée par texture du sol et sa fertilité. Tout cela doit être connu et utilisé. Quiconque veut réussir doit constamment apprendre, accumuler sa propre expérience et celle des autres. Je crois qu'obtenir une récolte complète à partir de plantes signifie la presser avec du travail.

A. Malyukov, jardinier avec un demi-siècle d'expérience


Pourquoi les semis se fanent et tombent, pourquoi ils jaunissent et peuvent même mourir

Quel dommage de voir que les plants que nous cultivons à un stade précoce de développement commencent soudainement à se faner et que les feuilles jaunissent. Toutes les raisons pour lesquelles les plants se fanent, tombent ou leurs feuilles jaunissent peuvent être combinées en deux groupes principaux. Ce sont, tout d'abord, des erreurs dans le soin des jeunes plants et des maladies ou des ravageurs.


Technologie agricole pour la culture de tomates en plein champ

L'une des premières étapes de tout le processus de culture de la tomate est la préparation du sol. C'est un élément très important, car la croissance rapide et la formation correcte des ovaires sur les tiges d'une plante en plein champ dépendent de la disponibilité des nutriments. La culture de la tomate prévoit également d'autres mesures préparatoires: tout d'abord, il faut choisir un emplacement pour le futur jardin. Pour cela, le territoire du jardin est approprié, qui est le plus éclairé par les rayons du soleil, n'est pas influencé par les vents du nord, a une légère pente et des eaux souterraines profondes.

Certains résidents d'été novices font l'erreur de planter des plants de tomates dans le sol sur lequel poussaient les cultures de morelle (pommes de terre, poivrons, tabac, aubergines) l'année dernière. En outre, vous n'avez pas besoin d'utiliser souvent le même endroit pour planter des tomates. Selon l'agrotechnologie de la culture de tomates en plein champ, il est recommandé d'allouer la même parcelle au jardin pendant 2 ans au maximum.

Pourquoi n'est-il pas autorisé à cultiver des tomates sur une parcelle permanente pendant plus de 2 ans? Cela est dû à l'épuisement des sols. Les mêmes nutriments en sont constamment retirés. Les maladies, virus et champignons commencent à s'accumuler dans le sol. C'est pourquoi il est nécessaire de suivre les règles de la rotation des cultures - l'alternance des plantes cultivées en jardin.

Le sol est préparé depuis l'automne. Il doit être non acide et avec une grande capacité d'humus (nutriment naturel ou ajouté par morceaux). Les types de sol idéaux pour les tomates sont légèrement limoneux ou sableux. Très souvent, la technologie des lits chauds est utilisée lors de la culture de tomates en pleine terre (voir photo). Après la récolte et le nettoyage de la surface de la parcelle de jardin, il est nécessaire de traiter le sol avec un cultivateur ou un tracteur à conducteur marchant à une profondeur de pas plus de 30 cm. Ensuite, vous pouvez ajouter des pesticides si des maladies ou des insectes sont détectés - parasites.

En ce qui concerne les substances nutritives, les engrais organiques sous forme de fumier ou d'humus (jusqu'à 6 kg / 1 m 2) conviennent bien. S'ils ne sont pas là, vous pouvez appliquer des engrais minéraux dans les proportions indiquées sur l'emballage.

Au printemps, le complexe d'engrais requis par mètre carré est:

  • Superphosphate - jusqu'à 80 g.
  • Chlorure de potassium - jusqu'à 20 g.
  • Nitrate de potassium - jusqu'à 20 g.
  • Cendre de bois - 80 g. Il est appliqué séparément des autres engrais.

Il est recommandé d'appliquer les engrais azotés comme aliment déjà pendant la saison de croissance active. Les proportions nécessaires doivent être soigneusement respectées afin de ne pas nuire à la plante par sursaturation.

La technologie de la culture de tomates en plein champ implique de planter cette culture sous forme de semis. Ce n'est que dans les régions méridionales du pays, où la température ne descend pas en dessous de 18-22 0 С, est-il permis de planter des tomates par graines directement en pleine terre.

Cultiver des tomates avec des graines en plein champ a ses propres caractéristiques. Ils doivent être plantés dans des trous pré-préparés avec un sol chaud et une température de l'air extérieur d'au moins 24 0 C.Avant cela, les graines doivent être germées, traitées avec des moyens spéciaux (permanganate de potassium, stimulant de croissance) et durcies.

Les semis sont préparés vers la fin février - début mars. Il peut être planté dans le sol 55 à 62 jours après le début de la germination des graines de tomates. Cette période tombe à la mi-mai - début juin. Chaque tige doit avoir au moins 7 feuilles et deux grappes de fleurs, hauteur - 25-35 cm.


Cultiver des tomates de beaux-enfants - jardin et potager


Tomates en Europe, pendant longtemps, ils ont été ignorés, non reconnus comme un produit alimentaire et ont été cultivés uniquement comme plante ornementale. En Amérique, à un moment donné, ils étaient généralement considérés comme des poisons mortels. Et ce n'est qu'à partir du 19ème siècle que les tomates ont progressivement commencé à être consommées.

Composition chimique tomate très riche. Leurs fruits contiennent des protéines, des enzymes, des acides aminés, des mono- et oligosaccharides (fructose, raffinose, verbascose, saccharose), ainsi que des polysaccharides (substances fibreuses et pectines). Teneur élevée en caroténoïdes, vitamines, acides organiques.

Tomates sont utilisés non seulement comme légumes de table, mais aussi comme aliment médical - une source de reconstitution du corps avec des vitamines et des sels minéraux précieux. Les tomates, le jus de tomate, le concentré de tomate sont recommandés pour l'alimentation des patients souffrant de divers types de troubles métaboliques. Utile pour les maladies du système cardiovasculaire et du tractus gastro-intestinal.

Parmi les maraîchers, celui qui sait cultiver des tomates à haut rendement est considéré comme un véritable maître, a ses propres secrets pour cultiver cette culture. Certains gardent ces secrets pour eux, d'autres les partagent volontiers. Cependant, aucune pratique n'est complète sans utiliser les recommandations de la science. La science fournit un système de pratiques agricoles.

Fruit tomates (tomates) ont un goût élevé, contiennent beaucoup de vitamines, de sels minéraux, d'acides organiques. Pour obtenir une bonne récolte, vous devez fournir toutes les conditions pour le développement des plantes: chaleur, lumière, humidité du sol et de l'air, la composition optimale et la quantité de nutriments dans le sol. Les tomates sont une culture aimant la lumière et thermophile, avec une forte demande d'humidité du sol, elles préfèrent une humidité de l'air modérée et souffrent de son excès. Par conséquent, ils sont cultivés en plein jour, rarement arrosés, mais abondamment et intensément. Faute de lumière, surtout pendant la période de croissance des semis, les plantes s'étirent, leur développement est retardé et peu de bourgeons se forment.

Les tomates aiment une faible humidité relative et un sol bien hydraté. Lorsque l'humidité de l'air est élevée, la pollinisation des fleurs s'aggrave et elles commencent à tomber, et le dessèchement du sol provoque la chute des bourgeons. Une humidité excessive de l'air et du sol, des cultures denses, des arrosages fréquents mais insuffisants, des arrosages à l'eau froide, une mauvaise ventilation des locaux où se trouvent les plantes, peuvent endommager les semis et les semis à «patte noire» - et les plantes adultes avec maladies fongiques: en terrain protégé avec cladosporium, en plein champ avec mildiou. Les semis et les semis sont traités à partir de - "jambe noire" en versant du sable, de la terre fraîche ou de la tourbe sous eux, de sorte que des racines supplémentaires apparaissent, ameublissant régulièrement le sol. Vaporisez avec une solution de permanganate de potassium (50 mg pour un demi-verre d'eau).

La quantité d'engrais appliquée et leur rapport sont fixés en fonction de la fertilité du sol. L'excès de nutrition est tout aussi nocif que le manque. Si les plantes sont en retard de croissance, ont une couleur vert clair ou jaune pâle, il est bon de les nourrir avec une molène diluée avec de l'eau (1:10). 15 g de nitrate de potassium ou de sulfate de potassium, 10 g de superphosphate double, 10 g de nitrate d'ammonium, 0,5 g de sulfate de manganèse, 0,5 g de sulfate de cuivre, 1 g d'acide borique sont ajoutés dans un seau d'une telle solution. Pour deux plantes, lorsqu'elles ont 6 à 7 vraies feuilles, un verre de solution est consommé.

10 à 14 jours avant la plantation dans le sol, les plants sont durcis et le nombre d'arrosages est réduit, et avec l'arrivée des jours ensoleillés, ils sont sortis sur le balcon et laissés pendant la nuit si des gelées ne sont pas prévues.

En Biélorussie, les graines de tomates sont semées à la fin de la troisième décennie de mars pour la plantation en pleine terre et au début de la première décennie pour la plantation en serre. Jusqu'à l'émergence des pousses, la température de l'air est maintenue à +20. + 25 ° C, et dans les trois à cinq premiers jours après leur apparition, la température est réduite.

Lorsque deux vraies feuilles apparaissent, les plantules sont plongées (transplantées) dans des pots ou un autre récipient d'une hauteur et d'un diamètre de préférence de 8 à 10 cm. Lors de la plongée, elles s'approfondissent jusqu'aux feuilles cotylédones et pressent le sol dans lequel elles plongent. La racine principale est pré-pincée d'un tiers pour former des racines plus ramifiées et plus fortes.

Les plants coupés sont bien arrosés et conservés à l'ombre. La meilleure température à ce moment est de + 20 ° С. Dès que les plants prennent racine, ils sont placés dans un endroit lumineux. Par temps nuageux, la meilleure température diurne est de + 15. + 18 ° С. Dans de telles conditions, le système racinaire se développe mieux, les fleurs se forment et se pollinisent normalement. Si la température est inférieure à + 15 ° C, la floraison est retardée chez les plantes, et à +8. + 10 ° C, la croissance s'arrête et le pollen ne mûrit pas. Les températures élevées (supérieures à + 35 ° C) ont un effet négatif sur la nouaison.

En pleine terre, les semis sont plantés dans la troisième décade de mai, et dans des serres cinématographiques dans la première décade de mai dans des trous versés avec de l'eau ("dans la boue"), et arrosés étroitement d'abord avec un sol humide puis sec. Les semis ne doivent pas être envahis par la végétation, épais, bas (pas allongés), avec 6-8 feuilles et bourgeons bien développés sur la première grappe de fleurs.

Les variétés à faible croissance à maturation précoce sont placées en rangées avec une distance de 60 cm d'une rangée à l'autre et de 30 cm entre les plants en rangées. Les variétés hautes, qui comprennent la plupart des variétés populaires parmi les amateurs, sont plantées à une distance de 70 x 50 ou 70 x 70 cm.Il est préférable de planter par temps nuageux, et si le temps est ensoleillé, le soir.

Arrosez régulièrement (s'il n'y a pas de pluie), une fois par semaine, mais abondamment. Ils commencent à se nourrir au plus tôt 10 jours après la plantation des plants. Après s'être nourries, les plantes sont spudées, mais pas aussi profondes que les pommes de terre. Près des tiges, la terre est ameublie sur une profondeur de 5 cm.Hilling provoquera la croissance de racines supplémentaires, améliorera la nutrition des plantes et empêchera ainsi les ovaires de tomber.

En plus du désherbage, du desserrage et de la pulvérisation de liquide bordelais à une concentration de 1%, un pincement est également nécessaire.

Buisson tomate a la capacité de se ramifier, de nombreuses variétés ont une très forte ramification. En Biélorussie, où l'été n'est pas très long et pas si ensoleillé, cela conduit au fait que les fruits sur les tomates sont mis tard et n'ont pas le temps de mûrir. Pour obtenir une récolte plus précoce et plus riche, vous devez former correctement le buisson.

À partir de chaque bourgeon à l'aisselle d'une feuille sur la tige principale d'une tomate, une pousse latérale se développe - un beau-fils. La suppression de ces pousses s'appelle le pincement. L'opération est effectuée lorsque les beaux-fils atteignent une taille de 5 à 7 cm.Si cela n'est pas fait, une pousse avec une brosse à fleurs à la fin se développera à partir du beau-fils. Plus il y a de tels pinceaux, plus la formation et la maturation des fruits noués sont lentes.

Dans notre zone, les buissons de tomates sont généralement formés en une, deux et trois tiges. Dans le cas d'une forme à tige unique, toutes les pousses latérales formées à l'aisselle de chaque feuille sont enlevées sur la tige principale. Avec deux tiges, toutes les pousses latérales sont supprimées, à l'exception d'une pousse sous le premier pinceau à fleurs. Avec un à trois tiges, il y a aussi un troisième tournage sous le second.

Step-fils doit être systématiquement, en évitant la prolifération de la brousse. De plus, lors du retrait des beaux-enfants, il est recommandé de laisser des "souches" jusqu'à 1 cm afin d'éviter l'apparition d'une nouvelle pousse à cet endroit.

Lors du choix du type de formation de buisson, vous devez savoir qu'avec une forme à tige unique, le rendement total par plante sera inférieur, mais les fruits mûrissent plus tôt. Afin de ne pas perdre la récolte, vous pouvez planter plus de plantes sur la même zone; avec une forme à tige unique, la zone nutritionnelle en nécessite moins.

Le nombre de pincements dépend de variétés de tomates ... Les variétés à croissance basse Talalikhin-186 à maturation précoce, rentables, à garniture blanche, qui sont répandues en Biélorussie, ne nécessitent généralement pas plus d'un pincement - elles se limitent à la croissance, ne posant que 2-3 brosses. Dans les années favorables pour les tomates, ces variétés peuvent être cultivées sans pincement du tout. Mais les variétés de mi-saison d'Excellent, Peramoga et autres doivent nécessairement être épinglées - dans les régions du nord de la république, deux ou même trois fois. Les grandes variétés de jardiniers non seulement le beau-fils, mais aussi pincent le dessus lorsque 5 à 6 brosses se sont déjà formées sur la pousse principale. Ces plantes sont formées en 2 à 3 tiges. Les plantes des variétés hautes doivent être liées à des piquets.

Tomates géantes ... Pour cultiver ces géants, il est très important d'avoir des graines de race pure. Semez-les pour les semis début février. Puis, au moment du débarquement (fin avril - début mai), les plants atteignent une hauteur d'environ un mètre. La couche de terre dans la boîte ne doit pas dépasser 6 cm, sinon la terre "aigre" et certaines graines ne germeront pas. Et avec une plantation peu profonde, la tige jette parfois les écailles des graines, en conséquence, les feuilles peuvent ne pas se déplier. Les semis doivent être pulvérisés avec de l'eau tiède et après un certain temps, retirez soigneusement les écailles avec votre main. La première fois, vous devez arroser le matin et le soir, et les semis et les semis uniquement le matin. Une fois tous les douze jours, les plants sont arrosés avec une solution faible de permanganate de potassium.

Les engrais sont utilisés de différentes manières, mais le meilleur effet dans ce cas est donné par les excréments de volaille, qui sont riches en oligo-éléments.

Un gros buisson de tomates doit être façonné en conséquence. La toute première exigence: les plants doivent être solides, vigoureux. Lors de la plantation dans le sol, de longs piquets (au moins un mètre et demi) sont pré-martelés, puis un mélange de terre est versé autour d'eux. Il est préparé comme ceci: 50% d'humus, 45% de gazon ou de tourbière et environ 5% de cendres. Après la plantation, la plante est arrosée et ligotée. Arrosage abondant - b litres d'eau par buisson.

S'occuper de tomates - les géants seront inférieurs à ceux des autres plantations de tomates. Après tout, il est plus facile de manipuler plusieurs buissons hauts que des dizaines de buissons bas.

Il est important d'ajuster le rendement. Il est recommandé de laisser trois ovaires sur les brosses inférieures et moyennes, sur les brosses situées au-dessus des brosses du milieu, deux ovaires chacune, les brosses supérieures sont complètement enlevées. Avec cet ajustement, il y aura plus de gros fruits.

Avant la floraison, ainsi qu'avec l'apparition des ovaires et au début de la maturation des fruits, il est utile d'ajouter du permanganate de potassium à l'eau d'irrigation (2 g pour 10 l d'eau). Les tomates géantes sont également affectées par le mildiou et le permanganate de potassium est un bon agent prophylactique contre cette maladie fongique.

Une grande plante consomme plus d'eau qu'une petite. Par conséquent, vous devez vous assurer que le sol sous les tomates géantes ne se dessèche pas. Sinon, les fleurs et l'ovaire commenceront à tomber et les feuilles s'enrouleront. De plus, les plantes peuvent être atteintes de pourriture apicale. Lors du roulage des feuilles, il est nécessaire d'ajouter une solution d'acide borique ou de borax (2 g pour 10 litres d'eau) au sol, 0,5 litre par plante. Si la plante «grossit», l'apparition de l'ovaire est retardée, alors vous avez transféré de l'azote dans le sol.

Les tomates géantes ont définitivement besoin d'une pollinisation supplémentaire. L'un des moyens les plus simples consiste à secouer les buissons.

Les maraîchers amateurs testent différentes variétés de tomates géantes sur leurs parcelles, à la fois en serre et en plein champ.

Tomates naines. Il s'agit d'un groupe de variétés à petits fruits (de la taille d'une noix). Ces variétés sont apparues assez récemment et ont immédiatement acquis une popularité inhabituelle. Qu'il suffise de dire que dans les pays européens, leur prix est trois fois plus élevé que d'habitude tomate , les graines ne sont pas vendues en grammes, mais en morceaux.

La raison de cette popularité est principalement dans le goût extraordinaire des «enfants» et une apparence attrayante.

Les fruits sont sucrés, juteux, avec de petites graines presque imperceptibles. Fraîches, elles sont servies entières sans être coupées, elles servent souvent à décorer divers plats. Lors de la mise en conserve, les mini-tomates ne craquent pas, conservent leur couleur vive.

Pour les jardiniers, les mini-tomates sont précieuses pour leur rendement élevé, leur maturité précoce, leur résistance aux maladies, elles nécessitent un éclairage élevé et une température élevée.

Les mini-tomates naines poussent dans un buisson très compact pressé au sol, ne nécessitent pas d'attache ou de pincement.

Ces variétés poussent bien non seulement en ville, mais également sur le rebord de la fenêtre, sur le balcon.

Tout d'abord, je rejette manuellement les graines. De plus, ils ne sont pas seulement petits, mais aussi de forme inhabituelle, avec des taches sombres sur la surface. En pratique, j'étais convaincu que les petites graines n'ont pas une grande vitalité. Après avoir trié les gros, je vérifie leur plénitude, car les gros peuvent être creux, sans embryons. Je détermine la plénitude à l'aide d'une solution saline à 5% (50 g pour 1 litre d'eau): les pleines se reposent sur le fond, les vides flottent. Je rince bien, car le taux de germination diminue avec le sel.

Après le tri, je garde les graines pendant quatre heures dans de l'eau tiède (+25. + 30 ° C) pour qu'elles gonflent un peu. Puis je les verse dans de l'eau chauffée à 50 ° pendant 40 minutes. Après un tel traitement thermique, j'organise un bain froid pour que les graines les sortent de l'état de choc. Parfois, quand il y a suffisamment de graines, afin de sélectionner les plus viables, j'élève la température de l'eau à + 60 ° С (temps de traitement 20 minutes). Avec ce traitement, les graines faibles perdent leur capacité à germer. Mais ceux qui ont résisté à un tel échauffement accru augmentent l'énergie de germination et acquièrent une impulsion pour un développement accéléré.

Pour la destruction complète des agents pathogènes, en particulier le virus de la mosaïque du tabac, j'utilise une solution d'acide chlorhydrique. Pour 13 parties d'eau, je prends 20 parties d'acide concentré à 35-38% et je mets les graines dans cette solution pendant 30 minutes, en les remuant périodiquement. Je le sors, le rince à l'eau courante (ou change plusieurs fois l'eau). Je réutilise cette solution pour la gravure.

Pour ceux qui n'ont pas d'acide chlorhydrique, la désinfection peut être effectuée dans une solution à un pour cent de permanganate de potassium (permanganate de potassium). Dans la solution, les graines doivent être conservées pendant 20 à 30 minutes, puis rincées. Si vous surexposez accidentellement les graines dans une solution de permanganate de potassium, ne vous inquiétez pas. Mes recherches ont montré que les graines peuvent être dans une telle solution pendant une journée, et cela n'affecte pas beaucoup la germination.

Après avoir réchauffé et habillé, vous devez enrichir les graines avec des micro-éléments. Pour ce faire, je les trempe dans une solution de cendre de bois. Il contient plus de trente éléments nécessaires aux plantes, dont de nombreux oligo-éléments. Pour préparer une telle solution, versez deux cuillères à soupe de cendres (20 g) avec un litre d'eau, insistez pendant une journée, en remuant de temps en temps. Ensuite, je vide soigneusement la solution du sédiment et y garde les graines pendant 4 à 6 heures.

Un bon résultat est obtenu en enrichissant les graines, durant 24 heures, dans une solution d'un des micro-éléments: bore (2 g d'acide borique pour 10 l d'eau), cuivre sous forme de sulfate de cuivre (2 g pour 10 l de eau), manganèse sous forme de permanganate de potassium (2 g pour 10 litres d'eau), bicarbonate de soude (50 g pour 10 litres d'eau).

Je termine le traitement de pré-semis par un durcissement. Il existe différentes manières et modes de celui-ci. Dans ma pratique, j'utilise la trempe avec des températures variables pendant une durée de 10 à 15 jours. J'ai mis les graines gonflées au réfrigérateur pendant 16 heures (de 7h00 à 23h00) à une température de -2. -5 ° C Ensuite, je le garde 8 heures (de 23h à 7h) au chaud, à température ambiante +18. + 20 ° C Pendant le processus de durcissement, les sacs de graines doivent être humides. Dès que les graines commencent à germer, j'arrête la trempe et je sème. Si, pour une raison quelconque, je ne peux pas semer le même jour, je laisse les graines au froid.

Un tel traitement des semences avant le semis en combinaison avec d'autres mesures agrotechniques soulage les plantes des maladies, les rend résistantes aux conditions météorologiques défavorables, raccourcit la période de maturation et augmente les rendements.


Caractéristiques de la méthode Maslov

  1. Vous ne pouvez travailler qu'avec des variétés et des hybrides hautes, indéterminées ou semi-déterminantes.
  2. La récolte sera plus tardive qu'avec un semis classique.
  3. Les premières grappes de la récolte seront inférieures à celles de la version habituelle.
  4. Il y aura plus de fruits, MAIS ils seront plus petits et éventuellement avec un goût moins brillant et moins riche.
  5. Il y aura plus de fruits, MAIS la superficie occupée par la brousse augmentera également, donc à propos de "bash pour bash".

Donc ce que nous avons à la sortie:

La méthode est intéressante, surtout si vous avez peu de plants, si vous voulez propager une variété très intéressante et en tirer une récolte, et que vous voulez surprendre vos voisins et amis avec des tomates inhabituelles: elles seront inférieures aux tomates ordinaires, mais ils fleuriront et porteront des fruits plus abondamment ...

Certes, vos pertes seront au moment de la récolte - ce sera plus tard, et peut-être que le goût sera un peu plus pauvre que l'original.

Tomates plantées selon la méthode Maslov avec l'enracinement des beaux-enfants


Variétés de tomates à cultiver sur le balcon

La popularité des mini-potagers domestiques augmente constamment, ce qui fait que le nombre de nouvelles variétés hybrides de tomates augmente. Parmi les variétés les plus populaires, on trouve:

  • Miracle du balcon. Les fruits sont de couleur rouge vif, de la taille d'une grosse cerise. La pulpe est juteuse, sucrée. Convient pour la mise en conserve, la consommation fraîche. La beauté visuelle du buisson pendant la période de fructification, sa compacité, en plus de fruits savoureux, constitueront un excellent décor pour la pièce.
  • Balcons Elo F1 10. Variété mi-précoce de cerise jaune. La hauteur maximale du buisson est d'environ 45 cm et se caractérise par une fructification abondante.
  • Canneberges au sucre. La variété appartient aux espèces à maturation précoce. La hauteur du buisson atteint 35 cm Inflorescences, plus tard les fruits sont collectés en grappes serrées. Les baies sont denses, rondes, de couleur rouge vif. Le goût est doux, aromatique. Désigne les variétés à haut rendement.
  • Balcon solo (rouge). Variété à maturation précoce, dont les fruits mûrissent deux mois et demi après la plantation. La hauteur de la plante atteint 40 cm Les baies de tomates conviennent à la conservation, aux aliments frais.
  • Bonsaï micro. Variété de tomate à maturation précoce, dont les fruits ont une petite forme sphérique. La hauteur maximale de la plante atteint 20 cm, malgré sa petite croissance, elle se distingue par une fructification abondante. En plus de son bon goût, il peut être utilisé à des fins décoratives, pour la décoration de petits arrangements floraux.
  • Gavroche. Les fruits de "Gavroche" mûrissent dans les 85 jours suivant la plantation. Elle est considérée comme une espèce à maturation précoce avec de bons rendements. Hauteur de la plante jusqu'à 45 cm, tige forte et épaisse, sans jarretière. Les fruits sucrés sont de forme ronde.
  • "Casquette orange". Une tomate précoce, dont les fruits ont une couleur orange vif. Les petites baies pesant jusqu'à 20 grammes ont un goût sucré, une pulpe juteuse et aromatique. La variété convient à la culture dans des pots suspendus, des jardinières.

Cultiver des tomates sur le balcon n'est pas difficile, mais un processus passionnant. Les jeunes enfants peuvent y être attirés, qui aimeront découvrir le monde en plantant des graines et en cultivant leurs premiers légumes. La beauté des fruits sera une décoration supplémentaire à la maison, et leur délicieuse pulpe enrichira votre alimentation.


Il n'y a rien de compliqué dans cet événement. L'essentiel est de le faire à temps, jusqu'à ce que les branches latérales aient dépassé 4–5 cm de longueur. Le pincement est généralement effectué tous les 7 à 10 jours, en fonction de la variété et de la méthode de formation du buisson.

Attention. Lorsque vous sortez le beau-fils, vous ne devez pas le retirer complètement. Il est nécessaire de garder la souche de 1,5 à 2 cm de hauteur pour que la prochaine pousse n'apparaisse pas à cet endroit.

Il est préférable de commencer à pincer les tomates tôt le matin, avant que les rayons du soleil n'illuminent les buissons. Il est recommandé de bien les arroser le soir.



Article Précédent

Son et vers d'Acherontia atropos ou papillon de la tête de la mort -

Article Suivant

École internationale de design, Département de conception du paysage