Licuala est un palmier à plantes vivaces à feuilles persistantes qui pousse en Inde et sur les territoires insulaires proches de ce pays. La plante est de petite taille, avec un ou plusieurs troncs courts et de grandes feuilles ondulées arrondies. Les feuilles ont une couleur vert vif brillant et des épines acérées le long des bords de la feuille. La plante fleurit, le fruit a la forme d'une petite baie rouge ou orange.

Soins licites à domicile

Emplacement et éclairage

Le palmier Licuala est une plante très délicate, dont les feuilles ne tolèrent pas la lumière directe du soleil, des brûlures peuvent même apparaître sous la forme de taches de séchage. Un éclairage diffus mais brillant est recommandé pour la plante. Étant donné que la taille de la fleur ne permet pas de la placer sur un rebord de fenêtre, il est préférable de conserver un pot de fleurs avec un palmier près d'une fenêtre du côté ouest ou est de la maison.

Température

Likuala est une plante thermophile et préfère pousser toute l'année à une température constante de 20-25 degrés. Il est très important en hiver d'éviter que la température ambiante ne descende en dessous de 16 degrés.

L'humidité de l'air

Likuala préfère être dans une pièce très humide et aime les pulvérisations régulières et abondantes. Pour ces procédures d'eau, il est recommandé de n'utiliser que de l'eau décantée ou filtrée. Pendant les mois d'hiver les plus froids, le nombre de pulvérisations peut être réduit.

Arrosage

Le palmier éventail aime beaucoup l'humidité et les arrosages abondants, surtout pendant la saison chaude. Au printemps et en été, la plante doit être arrosée régulièrement pour garder la terre végétale toujours légèrement humide. D'octobre au début du printemps, le volume d'irrigation ne peut rester le même que s'il est conservé dans une pièce chaude (jusqu'à 25 degrés Celsius).

Si la température de l'air diminue, l'abondance d'arrosage doit être réduite, car l'humidité n'aura pas le temps de s'évaporer et la plante peut mourir de son excès. L'eau d'irrigation doit nécessairement être décantée pendant plusieurs jours et correspondre à la température ambiante, c'est-à-dire environ 22 à 27 degrés Celsius.

Le sol

Le palmier éventail se sent bien dans un sol légèrement acide. Lors de la plantation d'une plante, vous pouvez acheter de la terre de palmier ou la faire cuire à la maison. Le mélange de sol doit être composé de quatre composants: une partie de sable et de tourbe et deux parties de feuilles et de gazon.

Top dressing et engrais

Le développement et la croissance de licuala dépendent de l'application rapide et correcte des engrais. La plante n'a besoin que d'une alimentation biologique, une fois tous les 30 jours régulièrement, du début du printemps au début d'octobre.

Transfert

Le palmier licuala est une plante vulnérable, il est très douloureux de subir une transplantation. Il est recommandé de replanter la plante uniquement en cas de besoin urgent et avec beaucoup de soin afin de ne pas endommager le système racinaire. Il est conseillé de garder la motte de terre au maximum, en ajoutant seulement un peu de terre fraîche. Le nouveau bac à fleurs doit être plus grand que le précédent et au fond, il doit y avoir une couche d'argile expansée ou tout autre drainage.

Reproduction de palmiers licuala

Le seul moyen de reproduction de Licuala est la graine. Pour le semis, il est conseillé d'utiliser des graines fraîches, car les anciennes germent beaucoup plus longtemps. Si les fraîches peuvent donner les premières pousses après 1 à 3 mois, les anciennes ne peuvent germer qu'après un an.

Avant de semer, il est recommandé de faire tremper les graines dans un promoteur de croissance pendant plusieurs heures, puis de les enterrer d'un centimètre dans un sol bien ameubli. Le conteneur de semences doit être fermé comme une serre, mais avec une ventilation régulière et une pulvérisation à partir d'un vaporisateur. La pièce doit être lumineuse et chaude, avec une température de l'air d'environ 23 degrés.

Ravageurs et maladies

Les maladies d'origine fongique peuvent se développer à partir d'un excès d'humidité en hiver. Toutes les autres maladies du palmier-ventilateur surviennent généralement avec un soin inapproprié de la plante. Par exemple, la lumière directe du soleil, des températures de l'air plus basses, une faible humidité, un manque de fertilisation ou l'utilisation d'eau dure. Parmi les ravageurs du licuala, les tétranyques et les cochenilles sont dangereux.

Types de Licuala

Parmi les différents types et variétés de licuala, plusieurs des plus courants peuvent être distingués.

Licuala grandis - ce type de plante a d'énormes feuilles ondulées brillantes avec des denticules le long du bord de la feuille entière, de forme ronde ou ovale, atteignant une largeur allant jusqu'à un mètre. Les fleurs sont collectées dans des inflorescences - épis, portant des fruits - baies.

Licuala bidentata - Ce type de palmier vivace est de petite taille avec des feuilles étroites et longues - segments pointus à l'extrémité. Chez les plantes matures, le tronc atteint un mètre de hauteur.

Licuala spinosa - le tronc de ce type de palmier ressemble à un roseau dans sa structure. Chaque plante a plusieurs de ces troncs, d'environ huit centimètres de diamètre, situés étroitement les uns par rapport aux autres. Les feuilles ont une forme inhabituelle en spirale avec des segments étroits.


Un site sur un jardin, une résidence d'été et des plantes d'intérieur.

Les palmiers ont longtemps été utilisés dans la décoration intérieure en raison des propriétés inhabituelles et très bénéfiques de leurs feuilles. En admirant un petit palmier d'intérieur, on ne pense même pas que la vaste surface de ses feuilles absorbe une grande quantité de dioxyde de carbone et libère beaucoup d'oxygène en cours de photosynthèse. Que, en évaporant de l'eau, le palmier humidifie l'air, améliore le microclimat dans la pièce, absorbe les plus petites particules de poussière passant à travers les filtres des aspirateurs, et les arêtes vives des feuilles contribuent à

ionisation biologique de l'air. En général, un palmier dans une pièce est un générateur d'oxygène, un humidificateur, un dépoussiéreur et un ioniseur.


Comment les palmiers hivernent

Il n'est pas si facile de créer des conditions favorables à l'hivernage des palmiers. Ces plantes tropicales imposent des exigences particulières aux appartements d'hiver, qui doivent bien sûr être légers. Il n'y a souvent pas assez de lumière du jour, donc un éclairage supplémentaire doit être utilisé. Un autre problème pour les palmiers en hiver est l'air sec dans nos maisons et appartements. Par conséquent, il n'est pas toujours possible de trouver une pièce appropriée pour l'hivernage.

Possibilités d'hivernage des palmiers

Le meilleur endroit pour hiverner les palmiers à l'intérieur et dans la baignoire est sans aucun doute un jardin d'hiver isolé - une pièce chauffée avec lumière naturelle et contrôle automatique de la température et de l'humidité. C'est le jardin d'hiver parfait. Cependant, peu d'amateurs de palmiers ont une telle pièce à leur disposition. Alternativement, vous pouvez utiliser une serre chauffée, ce qui est facile à créer de telles conditions.

Mais en ce qui concerne l'hivernage des palmiers en cuve, il y a un problème d'une nature différente. Qu'il s'agisse d'une véranda ou d'une serre, nous rencontrons souvent des restrictions concernant, tout d'abord, la hauteur des plafonds. Heureusement, il existe maintenant suffisamment d'options défensives différentes pour que les variétés de palmiers plus rustiques puissent hiverner à l'extérieur. La dernière technologie offre une protection antigel fiable, un bon éclairage et de la chaleur. De telles solutions ne sont pas bon marché, mais tout à fait acceptables pour les amateurs de palmiers majestueux. Tout est possible - des housses de protection pour plantes en pot au format XXL, des sacs thermiques pour plantes en pot, aux tentes chauffées toutes saisons.


Les palmiers en pot et en pot dans n'importe quel jardin créent une atmosphère méditerranéenne. Cependant, en hiver, un certain nombre de mesures doivent être prises pour protéger les plantes tropicales du gel.

Palmiers en pot:

  • Dans une pièce chaleureuse
  • Dans une pièce fraîche

Palmiers Kadka:

  • Dans la maison
  • Dans un garage, une serre froide et des zones similaires
  • En plein air

Palmiers en plein champ:

Avantages et inconvénients des pièces pour l'hivernage des palmiers en pot et en bac:

Un bon éclairage maintenant la température de consigne

Escalier léger

Niveau de lumière suffisant et température de l'air appropriée

Il est nécessaire d'équiper le chauffage

Pièce au demi sous-sol avec fenêtres

Température de l'air idéale

Éclairage artificiel supplémentaire requis

Souvent frais, une protection supplémentaire contre le froid est nécessaire

Hivernage des palmiers en pot

Différents types de palmiers en pot se distinguent par leur résistance à l'hiver et, par conséquent, ont des exigences différentes pour les soins hivernaux:

Dipsis jaunâtre (Dypsis lutescens):

  • palmier, populairement appelé «palmier arec» ou «arec», est originaire des régions tropicales et subtropicales
  • a besoin d'un endroit bien éclairé, mais pas de lumière directe du soleil
  • la température du contenu doit être maintenue modérément chaude, dans la plage de + 18 ° С - + 20 ° С
  • l'humidité doit être constamment élevée
  • l'arrosage est moins souvent nécessaire que pendant la saison de croissance.

Chamedorea décorative (Chamaedorea):

  • on l'appelle "palmier de montagne"
  • préfère une pièce lumineuse et ensoleillée, ou semi-ombragée, sans lumière directe du soleil, avec une température de l'air de + 13 ° С - + 15 ° С.
  • peut se débrouiller avec très peu de lumière
  • nécessite plus d'eau que les autres types de palmiers, mais la stagnation de l'humidité doit être évitée. Plus il fait frais dans la pièce, moins il y a d'arrosage.

Cocotier (Cocos nucifera) - souvent proposé comme plante d'intérieur, mais pas tout à fait adapté à ces fins:

  • nécessite beaucoup de chaleur, de lumière et une humidité élevée
  • a besoin d'un sol constamment humide
  • une source lumineuse supplémentaire est nécessaire en hiver
  • à la maison, il peut être cultivé pendant un maximum de deux ans; il vit plus longtemps dans les jardins d'hiver ou les serres avec des conditions de température et de lumière appropriées.

Palmier africain ou à huile (Elaeis guineensis):

  • atteint de grandes tailles, il peut donc être cultivé à la maison pendant seulement quelques années
  • a besoin de beaucoup de chaleur et de lumière
  • une humidité élevée de l'air est d'une grande importance pour le palmier.

Howea forsteriana:

  • palmier facile à cultiver, tolère bien l'hiver
  • il peut être conservé dans des pièces semi-ombragées à une température de + 18 ° C - + 20 ° C, bien que la plante tolère une température plus basse (jusqu'à + 12 ° C)
  • à partir de l'automne, l'arrosage doit être réduit, mais le coma de terre ne doit pas se dessécher complètement.

Jubaea chilien (Jubaea chilensis):

  • un jubilé à croissance lente est également appelé «palmier à miel»
  • elle préfère une pièce lumineuse sans lumière directe du soleil
  • les spécimens adultes sont capables de résister au gel léger
  • une pièce fraîche est recommandée en hiver.

Likuala grand (Licuala grandis)

  • pour le bien-être des likuala décoratifs tout au long de l'année, il est nécessaire de prévoir des conditions de détention chaudes. En hiver, la température de l'air ne doit pas descendre en dessous de + 16 ° С
  • la plante nécessite beaucoup de lumière vive, cependant la lumière directe du soleil peut endommager ses belles feuilles
  • Le palmier aime une humidité élevée. En hiver, elle est arrosée modérément et aspergée d'eau chaude.
  • Plante idéale pour les salles de bain.

Palmier dattier (Phoenix)

  • en hiver, il est recommandé de conserver le palmier dans une pièce lumineuse sans lumière directe du soleil
  • un contenu chaud ou froid est recommandé (la température ambiante ne doit pas descendre en dessous de + 10 ° С)
  • le palmier aime l'air humide et les pulvérisations fréquentes, ainsi qu'un arrosage modéré.

Rapis (Rhapis)

  • le palmier préfère les endroits pas trop éclairés
  • tolère l'air sec du chauffage
  • la plante est assez résistante aux basses températures, peut supporter jusqu'à -8 ° C, mais + 12 ° C est considérée comme la plus optimale.

Palmiers de la baignoire d'hivernage

La plupart des palmiers en pot hibernent à l'intérieur. S'il est assez facile de trouver un endroit approprié pour les spécimens à faible croissance, le choix d'un emplacement pour les variétés de grande taille pose certaines difficultés. Les palmiers assez grands sont obligés de rester à l'air libre. Souvent, une «maison» abritée est créée pour eux dans le jardin ou sur la terrasse.

En règle générale, les palmiers doivent être conservés à l'extérieur le plus longtemps possible. L'essentiel est que les racines ne soient pas à l'étroit dans la baignoire. Le coma de terre ne doit pas geler. De plus, le substrat de la cuve ne doit pas être mouillé.

  • Les paumes de la baignoire doivent être conservées à l'extérieur le plus longtemps possible. Ils sont transférés dans des appartements d'hiver lorsque les températures diurnes ne dépassent pas 0 ° C.
  • Les bacs et la plante elle-même doivent être enveloppés dans un matériau de couverture fiable.
  • Le film à bulles d'air a fait ses preuves.
  • Pour couvrir les plantes en pot, des couvertures spéciales sont idéales, protégeant les plantes du gel et des vents froids, tout en laissant passer la lumière et l'eau. Des tapis de protection spéciaux en tissu non tissé ou en film à bulles d'air protègent les troncs des plantes du gel. Les fabricants européens proposent des manteaux respirants spéciaux pour les grands palmiers jusqu'à 1,50 m de long.
  • Les housses de protection des plantes en pot mesurent généralement jusqu'à 3,60 m de longueur et 2,50 m de diamètre.

Ne transférez pas le palmier directement dans un endroit chaud. Une forte baisse de température ne donnera pas de force à la plante: l'équilibre hydrique sera perturbé. Les feuilles commenceront immédiatement à évaporer l'humidité et les racines ne pourront pas fournir d'eau à la plante. Le substrat dans la baignoire sera trop froid et mettra un certain temps à se réchauffer. Pendant cette période, la plante peut se dessécher.

  • Certains producteurs de fleurs ont une mauvaise habitude, selon les conditions météorologiques, soit d'apporter des plantes en pot dans les appartements d'hiver, puis de les remettre à l'air libre. Cela ne peut pas être fait, car les plantes reçoivent un double choc.
  • Il est recommandé de déplacer les paumes de la baignoire dans une pièce lumineuse mais fraîche. Pour beaucoup d'entre eux, ce sont des conditions idéales pour l'hivernage.
  • Après cela, la plante doit être arrosée avec de l'eau légèrement tiède. Cela aidera à réchauffer le substrat et à empêcher la plante de se dessécher.
  • En hiver, l'arrosage est réduit. Plus la pièce où la paume de la baignoire est conservée est froide, moins il faut arroser.
  • L'excès d'eau et un substrat constamment humide affaiblissent le palmier, le rendant vulnérable aux maladies et aux ravageurs.

Les palmiers qui préfèrent un hiver frais:

  • Washingtonia - peut rester à l'extérieur jusqu'à ce que la température de l'air tombe à –3 ° C. Cependant, la baignoire doit être enveloppée dans un matériau protecteur à temps. Pour l'hiver, le palmier doit être transféré dans une pièce lumineuse avec une température de l'air ne dépassant pas + 10 ° C. Il n'est pas recommandé de placer la plante sur un sol froid; il est nécessaire de la placer sur un support portable ou de placer un morceau épais de polystyrène sous le pot. Arrosez modérément afin que le sol dans le pot soit légèrement humide. Vaporisez régulièrement les feuilles avec de l'eau tiède.

  • Trachycarpus (Trachycarpus) est un palmier assez résistant au froid, pendant une courte période, il peut résister à des températures de 0 ° C et moins. La plante nécessite un hivernage froid à une température de +12 à + 16 ° C.

  • Le palmier porc-épic (Rhapidophyllum hystrix) est le palmier le plus résistant au gel au monde. En raison de sa résistance au froid et au gel jusqu'à -15 ° C, cette espèce convient à la culture en extérieur. Gardez le palmier dans la baignoire lumineux et frais en hiver. Pendant cette période, l'arrosage est réduit; entre les arrosages, le substrat doit sécher aux 2/3.

  • Jelly palm (Butia capitata) - peut résister à des températures allant jusqu'à -5 ° C pendant une courte période. Ce palmier préfère un endroit lumineux et frais en hiver, il doit être conservé à une température ne dépassant pas environ + 12— + 14 ° С, mais pas inférieure à + 10 ° С. Il est impératif d'assurer un afflux d'air frais en aérant régulièrement la pièce. En hiver, l'arrosage est réduit, cependant, un séchage excessif du coma de terre n'est pas autorisé, car les feuilles séchées ne sont pas restaurées. Vaporisez régulièrement les feuilles de palmier pour augmenter l'humidité de l'air.

Hivernage des palmiers en plein air

Cette méthode d'hivernage n'est efficace que si non seulement les bacs, mais aussi les plantes elles-mêmes, sont emballés de manière fiable et protégés du gel. Pour cela, des dispositifs spéciaux pour la protection des plantes hivernales sont utilisés:

  • couvertures pour la protection des parties du sol des plantes en pot
  • tapis de coffre
  • sacs en microfibre et avec une base isolante pour baignoires isolantes
  • utiliser en plus des câbles chauffants autorégulants
  • les plantes enveloppées sont en outre recouvertes de neige. N'en faites pas trop avec la quantité, pour que la couronne ne se brise pas sous le poids de la neige.


Protection idéale du bac trachycarpus contre le gel: le bac est enveloppé d'un tapis de noix de coco, le substrat est recouvert de feuilles et de branches d'épinette, puis le bac contenant la plante est placé sur une plaque de polystyrène. Les branches (frondes) doivent être soigneusement attachées, la paille est placée à l'intérieur et la couronne est enveloppée de fibre non tissée.

Hivernage des palmiers en plein champ

Pour la plantation en pleine terre, seules des espèces et variétés de palmiers très rustiques sont utilisées. Celles-ci incluent certaines variétés de trachycarpus, en particulier Trachycarpus fortunei, et vous pouvez également expérimenter avec le palmier porc-épic ou le petit sabal (Sabal minor). À un jeune âge, aucune de ces plantes ne survivra à l'hiver à l'extérieur. Pour l'hivernage en pleine terre, les palmiers âgés de 4 ans et plus conviennent. De plus, le durcissement est très important pour éviter que les palmiers ne meurent. Ce processus consiste en ce que les palmiers cultivés dans des chambres et des serres avec une nouvelle transplantation dans le sol sont progressivement exposés à des températures plus basses, proches des conditions environnementales. Il est également important de choisir le bon emplacement, qui doit être protégé du soleil brûlant et des vents.

Malgré le fait que les racines des palmiers à plantation ouverte sont mieux protégées du gel que les racines des plantes poussant en bac (à l'exception des bacs chauffés), il est tout de même recommandé de prendre certaines mesures pour protéger les plantes du gel:

  • Le sol autour du tronc du palmier doit être recouvert de paille, de feuilles, d'aiguilles, le tronc lui-même doit être enveloppé d'un film à bulles d'air, de fibres non tissées et d'un tapis de protection.
  • Pour la couronne et le tronc de la paume, utilisez une couche de fibre spéciale ou enveloppez chaque partie de la plante séparément à l'aide de housses de protection.

  • En cas de fortes gelées, il est recommandé d'envelopper en plus le canon avec un câble chauffant. Alternativement, vous pouvez utiliser des cordons LED comme ceux que nous utilisons pour Noël.
  • Les feuilles ou les frondes de palmier sont moins sensibles au gel que le tronc et les racines. Avec un abri sécurisé, le vent froid et les températures glaciales ne leur nuiront pas.

Après l'hiver, les palmiers devraient s'habituer progressivement au soleil. Le soleil est encore bas et pourtant il y a un risque que les plantes attrapent des coups de soleil. Pour les palmiers en baignoire, ce n'est pas un problème: dans un premier temps, ils sont exposés le matin et le soir dans un coin ombragé d'un balcon ou d'un jardin, augmentant progressivement le temps passé à l'air frais. Cependant, ce n'est pas le cas des palmiers plantés en pleine terre. Dans ce cas, les abris sont retirés des plantes le matin et le soir. Après une heure ou deux, couvrez-vous à nouveau, en augmentant progressivement le temps que les paumes restent sans couverture jusqu'à ce qu'elles s'habituent au soleil.

Traduction: Lesya V.
spécialement pour le portail Internet
centre de jardinage "Your Garden"

Si vous remarquez une erreur, sélectionnez le texte requis et appuyez sur Ctrl + Entrée pour en informer les éditeurs

Commentaires:

Il n'y a pas encore de commentaires, vous pouvez ajouter votre commentaire.
Pour cela, vous devez vous inscrire ou vous connecter.


Likuala

• palmiers bas des Nouvelles Hébrides (océan Pacifique)
• dans la culture - grande likuala (Licuala grandis)

Genre Likuala (Licuala) fait partie de la vaste famille Arekov (Arécacées, ou alors Palmae). Il comprend environ 140 espèces de palmiers, poussant de l'Inde et du sud de la Chine à la Nouvelle-Guinée, aux îles Salomon et au nord-est de l'Australie, en passant par l'Asie du Sud-Est et les îles de l'archipel malais.

Le nom de genre est un dérivé latinisé du nom de ce palmier, commun parmi la population de l'île indonésienne de Celebos (Sulawesi) - leko vala (leko wala).

Les licuals vivent sous la canopée de grands arbres dans des forêts tropicales chaudes et humides, où ils sont protégés du soleil direct. Ils préfèrent pousser le long des rivières, le long des marécages, dans les zones basses et bien irriguées. Certaines espèces poussent dans des zones très humides, dans de telles conditions, pour fournir aux racines de l'oxygène, elles forment des racines spéciales - pneumatophores (ces types comprennent Licuala ramsayi).

En termes de croissance, ces licues sont très diverses. Parmi eux, il y a des palmiers assez hauts, atteignant 15 et même 25 m de hauteur (L. ramsayi), mais il y en a aussi des nains, ne dépassant pas 1 mètre (L. triphylla).

Il existe des espèces à canon unique (L. peltata, L. scortechinii), formant une seule tige droite et à plusieurs tiges, formant une progéniture fille à partir de la base de la tige. Cependant, dans des situations stressantes, lorsque les plantes sont endommagées par les animaux, de nombreuses plantes à tige unique peuvent également produire des drageons. Parmi les espèces à tiges multiples, il existe des espèces avec une nette dominance de 1 à 2 tiges dans le groupe (L. ridleyana, L. malajana). La pleine croissance de la progéniture fille ne se produit qu'après des dommages aux tiges dominantes. Chez les autres espèces, toutes les plantes de ces groupes se développent approximativement de la même manière (L. spinosa, L. paludosa).

En plus des espèces à tiges multiples avec des troncs dressés, il existe des espèces à tiges minces et versantes, avec de grands entre-nœuds. Au départ, ils poussent en érection, mais sous le poids de la couronne, ils s'inclinent progressivement et continuent de pousser déjà en décubitus dorsal, tandis que la couronne reste relevée. La longueur d'une telle tige peut être assez importante. Dans ces palmiers, la progéniture se forme non seulement à la base des tiges, mais également sur toute leur longueur (L. sallehana, L. hallieriana).

Parmi les licuals, il y a des palmiers sans aucun tronc visible, leurs tiges sont soit très petites, soit poussent sous terre, au-dessus de la surface du sol, seul un éventail de plusieurs feuilles est visible. Ces espèces sont des plantes sans tige, généralement très courtes. Et parmi eux, il y a aussi les deux célibataires (L. triphylla, L. kiahii, L. tenuissima) et multi-tiges (L. ahlidurii, L. bayana, L. lanuginosa), dans lequel la croissance des pousses filles se produit sous terre, ce qui conduit à la formation de fourrés assez denses et étendus.

Les feuilles de licual sont en forme d'éventail, ovales, dans beaucoup, ils forment un cercle presque complet, souvent profondément disséqué, avec des lobes en forme de coin ou en forme de doigt, mais il existe également des espèces à feuilles entières, comme dans le grand licual commun dans culture (L. grandis). En raison des feuilles en éventail très disséquées, les licuals, comme les colza, sont souvent appelés palmiers fan. Les limbes des feuilles sont ondulés, avec un bord dentelé. Les lobes des feuilles peuvent être presque les mêmes, mais le plus souvent les parties centrales sont plus larges que les latérales. Le nombre de segments dans une espèce peut varier en fonction des conditions de croissance et de l'âge de la plante, et n'est pas une caractéristique importante pour déterminer l'espèce. À un jeune âge, des feuilles moins disséquées poussent généralement que chez les plantes adultes, et également dans des conditions favorables, des feuilles plus complexes se développent.

Gastula (le lieu de transition du pétiole de la feuille dans le limbe de la feuille) est bien développée, a une forme triangulaire, est clairement visible de la face inférieure de la feuille et invisible de la face supérieure.

Les pétioles des feuilles peuvent mesurer jusqu'à 3 m de long chez certaines espèces et moins de 10 cm chez d'autres. La longueur des pétioles des feuilles d'une espèce peut différer et dépend des conditions de croissance, principalement de l'intensité de la lumière. Le pétiole est convexe sur la face inférieure, concave sur la face supérieure, les bords sont généralement recouverts d'épines qui ont une fonction protectrice. Le pétiole à la base passe dans une large gaine, qui peut persister longtemps sur la tige après la chute des feuilles, se divisant en un réseau de fibres fines.

Les inflorescences chez les grandes espèces peuvent atteindre 3 à 4 m, chez les sous-dimensionnées - ne dépassent pas 15 cm. Elles apparaissent dans la couronne parmi les feuilles, ramifiées sur l'axe du deuxième et, moins souvent, du troisième ordre. Chez certaines espèces, les inflorescences sont plus courtes que les feuilles et ne s'étendent pas au-delà de la couronne, chez d'autres elles sont beaucoup plus grandes. Avoir L. lanuginosa et L. ahlidurii inflorescences dressées, L. cameronensis et L. mustapana - tombant.

Les semblables sont plus souvent des plantes monoïques, avec des fleurs bisexuées portant à la fois des parties femelles et mâles. La dioïcité est rare. Cependant, le L. gracilis certaines plantes de la population ont des fleurs exclusivement avec des organes femelles, tandis que d'autres sont extérieurement hermaphrodites, mais ne produisent jamais de fruits. Le même phénomène a été trouvé dans certaines autres espèces de licual.

Les fleurs du licual sont de structure assez simple, à trois membres (3 sépales, 3 pétales, 6 étamines, en deux cercles de 3 et 3 carpelles).

Les fruits sont petits, ronds. À maturité, ils virent généralement au rouge ou à l'orange et servent de nourriture aux oiseaux et aux petits animaux.

Les licuals se reproduisent en semant des graines, et les espèces à plusieurs tiges également végétativement, par division. Les graines sont semées immédiatement après la récolte car leur taux de germination diminue rapidement.

Likuala Ramsey (Licuala Ramsayi) Est une espèce australienne. Il pousse le long des rives des rivières et des marécages des forêts tropicales du nord-est du Queensland. En règle générale, il atteint 15 m de hauteur, mais il peut atteindre 25 m La tige est unique, même, jusqu'à 20 cm de diamètre. La couronne se compose de grandes feuilles disséquées en forme de coin, jusqu'à 2 m de diamètre, presque rondes. Les feuilles sont vert vif dessus, dessous elles ont une teinte argentée. Les fleurs sont crémeuses, les fruits sont rouges. Il préfère pousser dans un endroit ombragé dans des conditions de forêt tropicale chaude et humide, avec une bonne irrigation. C'est l'une des espèces de licual les plus résistantes au froid, mais en même temps non résistante au gel.

Likuala thyroïde diff. thyroïde (Licuala peltata var. peltata) pousse dans les montagnes du nord-est de l'Inde jusqu'à la péninsule malaise. Il peut atteindre jusqu'à 10 m de hauteur, avec une seule tige droite jusqu'à 10-12 cm de diamètre. Les feuilles sont en éventail, rondes, disséquées en de nombreux grands segments en forme de coin presque jusqu'au pétiole, jusqu'à 1-2 m de diamètre, sombres et brillantes. Pétioles jusqu'à 1-2 m, avec des épines. Les inflorescences sont très longues, jusqu'à 4 m, avec des fleurs blanc verdâtre, riches en nectar et très aromatiques. Les fruits sont sphériques, de 1,5 cm de diamètre, orange. Il peut résister à une courte baisse de température jusqu'à -2 o C. L'espèce a une croissance lente, mais l'une des cultures les plus sans prétention. Les feuilles sont utilisées pour fabriquer des chapeaux et en médecine traditionnelle comme diurétique.

Likuala thyroïde diff. Sumayongi (Licuala peltata var. sumawongii) - originaire de la péninsule malaise et de la Thaïlande. Très joli petit palmier avec une seule tige droite et courte, pouvant atteindre 3 à 5 m de hauteur. La couronne se compose de 12 à 15 grandes feuilles rondes, entières, vert foncé d'environ 2 m de diamètre, sur des pétioles de deux mètres. Souvent trouvé sous le nom Licuala elegans... Préfère un endroit protégé du soleil et du vent directs. Il peut tolérer une brève baisse de température jusqu'à +3 o C.

Likuala grand (Licuala grandis) pousse dans les forêts pluviales des basses terres des îles Salomon et de Vanuatu. C'est un palmier à croissance lente qui peut atteindre 3 m de hauteur. Le tronc est simple et droit, de 5 à 6 cm de diamètre, recouvert de restes de vieilles feuilles. Pétioles de feuilles de 0,5 à 1 M. Le limbe des feuilles est plissé, rond, d'environ 60 cm de diamètre, en règle générale, entier, mais parfois il peut être divisé en 3 segments ou plus, avec un bord dentelé. Des inflorescences se forment parmi les feuilles et sont plus longues qu'eux, grandes et pendantes. Les fruits composés sont très décoratifs, ils se composent de nombreux fruits sphériques rouge vif atteignant 1,2 cm de diamètre.

Cette espèce est cultivée avec succès comme plante d'intérieur. À l'âge adulte, il peut tolérer le soleil direct dans des conditions d'humidité élevée. Il n'est pas souhaitable de le garder au frais, il ne tolère même pas une baisse de température à court terme à +3 o C.

Likuala Mattana (Licuala mattanensis) est un palmier à croissance lente d'environ. Bornéo. Atteint 3 m de hauteur, avec une fine tige dressée unique recouverte de restes de vieilles feuilles. Les feuilles sont presque rondes, vert foncé, divisées jusqu'au pétiole en 8 à 12 segments en forme de coin atteignant 40 cm de long. Les inflorescences sont courtes, apparaissent parmi les feuilles, les fleurs sont bisexuées. Les fruits sont fusiformes, jusqu'à 2,5 cm, jaune-orange.

Les variétés panachées de Mapu et de Tigrina sont très appréciées. Ce sont des variétés naines à feuilles mosaïques vertes et jaunes, assez difficiles à cultiver, nécessitent un sol acide, une humidité de l'air élevée, une chaleur uniforme toute l'année, un arrosage régulier et une lumière diffuse brillante.

Likuala à trois feuilles (Licuala triphylla) originaire des forêts tropicales de Malacca et de Bornéo, où il s'installe sous la canopée de grands arbres. Tige unique, a une tige souterraine, seules les feuilles poussent au-dessus du sol. La hauteur de la plante dépasse rarement 1 m. La feuille diffère des autres licuals, avec un grand lobe central et deux petits lobes latéraux, d'où le nom de l'espèce. Les feuilles des jeunes plantes peuvent avoir 5 lobes, mais à l'état adulte, seules les feuilles à 3 lobes poussent sur le palmier.

A des variétés panachées. En culture, il nécessite une humidité élevée, de la chaleur, un arrosage régulier et une protection contre le soleil direct.

Likuala Ahli Duri (Licuala ahlidurii) est originaire de Malaisie, où il pousse dans les sous-bois. Paume multi-tiges sans tige. Chaque groupe peut développer jusqu'à 7 pousses ou plus, chacune contenant de 5 à 10 feuilles. Le pétiole mesure 1 à 2 m de long, la base est brun-rouge. La feuille est semi-circulaire, 60-120 cm de diamètre, brillante. La dissection en lobes varie considérablement chez cette espèce, des lobes légèrement grands au milieu aux larges lobes centraux et latéraux étroits. L'espèce a été décrite aussi récemment qu'en 1997.

Les difficultés à cultiver le licual résident dans leur besoin de conditions tropicales chaudes et humides avec un arrosage régulier. Il est souvent impossible de créer une humidité élevée de l'air à la maison.

À propos de la croissance de Licuala Big - dans l'article Likuala: grandir et prendre soin


Quel palmier cultiver à la maison - conseils, avis et recommandations

L'hiver sous les palmiers

Quand il fait sombre, humide et froid devant la fenêtre, il est si agréable de venir dans un appartement chaleureux, d'allumer la lumière vive et de se détendre à l'ombre des feuilles de palmier!

Dans un appartement, tous les palmiers ne peuvent pas survivre. Par exemple, les tentatives de faire pousser un arbre à partir d'une pierre de dattier se terminent de manière déplorable: il germera, mais il ne vivra pas longtemps. Cependant, il existe de meilleures options!

Palmier spectaculaire avec de larges feuilles en éventail. Dans la nature, les livistons atteignent 25 m de hauteur et à l'intérieur, ils seront limités à 1,5-2 m, d'autant plus que cette espèce pousse assez lentement.

Livistona est photophile: en été, il est préférable de la garder près des fenêtres est ou ouest, et en hiver, quand il y a peu de soleil, de la transférer vers les fenêtres du sud. Livistone n'a pas besoin de chaleur: la température optimale pour elle est de -16-20 °, et pendant la période de repos - 14-16. °

Palmier en bambou à tige fine, intéressant pour sa forme touffue, formant des fourrés denses. Au fil du temps, il pousse plus en largeur qu'en hauteur, de sorte que les spécimens en intérieur dépassent rarement 1 m 50 cm. Hamedorea fleurit souvent dans un appartement, les fleurs duveteuses ressemblent à du mimosa. Tolérant à l'ombre, peut vivre dans une pièce avec des fenêtres au nord. La température préférée est de -18 à 22 °, quelques degrés de moins en hiver.

Cariota "queue de poisson"

Un palmier d'intérieur très inhabituel avec des plaques de feuilles asymétriques en queue de poisson. Idéal pour les débutants, très peu exigeants. Cariota préfère les fenêtres est et ouest, peut pousser près du sud, si la lumière est diffusée par du tulle. L'arrosage est modéré, mais à l'arrière du pot, le substrat doit toujours être humide. Les cariotes n'ont pas besoin d'un hivernage froid; des températures de 20 à 24 ° conviennent toute l'année.

Areca Butle Palm

Un palmier à la silhouette idéale: un tronc large orné d'anneaux denses sur le bas, et vert et lisse sur le dessus, comme un goulot d'étranglement, long, jusqu'à 1,5 m, des feuilles légèrement incurvées, plumeuses ... Un vrai exotique dans le appartement.Et en vain, il est rarement cultivé à la maison: il n'est pas plus capricieux que les autres palmiers d'intérieur, mais à certains égards encore plus rustique. Par exemple, il ne nécessite pas d'hivernage froid, au contraire, Areca aime la chaleur à tout moment de l'année, donc si votre maison est à 30 °, c'est idéal. Il n'y a qu'un seul problème: Areca boit de l'eau exceptionnellement douce. Si vous n'en avez pas, ajoutez quelques gouttes de jus de citron à l'habituel.

Un autre palmier en bambou, typique de la Chine et du Japon. Tirez et buvez facilement. Pour commencer, il vaut mieux se procurer un colza adulte: avec l'âge, ces plantes acquièrent la capacité de s'adapter facilement à des conditions difficiles.

Il est souhaitable qu'en été, la température de l'air dans la pièce où se trouve le rapis soit de 20 à 25 ° et en hiver de 10 à 15 °. Mais, s'il n'est pas possible d'organiser un hivernage froid, le colza le tolérera aussi facilement que la sécheresse.

De septembre à mars, les palmiers préfèrent se reposer, il est donc temps de passer au mode hivernal pour prendre soin de ces plantes.

Évitez les courants d'air. De l'air froid, les paumes commencent à jaunir et même les feuilles peuvent pourrir.

Tous les palmiers aiment une humidité élevée, des pulvérisations et des bains réguliers. Pour les procédures à l'eau, utilisez de l'eau tiède douce (au moins 30 °). Pulvériser deux fois par jour en été et réduire à une fois en hiver.

Assurez-vous que les ravageurs n'apparaissent pas: les tiques et les cochenilles se reproduisent bien dans l'air sec.

Épongez les feuilles avec de l'eau tiède une fois par mois ou donnez à votre paume une douche chaude.

Hammedorea - entre mimosa et bambou

Voulez-vous avoir l'impression que demain est le 8 mars plusieurs fois par an? Alors procurez-vous un élégant hamedorea!

Au printemps dernier, une plante exquise s'est installée dans ma maison - une gracieuse hame-dorea. Elle a également un autre nom - "palmier en bambou". Cela est probablement dû au fait que les tiges élancées de la chamedorea ressemblent un peu à des tiges de bambou.

Ce palmier est tolérant à l'ombre, pousse bien en intérieur et est même capable de fleurir plusieurs fois par an: les fleurs délicates de la chamedorea rappellent beaucoup le mimosa festif. L'apparence d'un palmier peut être décrite comme suit: une plante touffue avec un tronc nu et articulé et un kami d'environ 3 cm de diamètre, avec des entre-nœuds courts. Sur chaque tige, jusqu'à 6-7 feuilles vert foncé plumeuses se développent sur de longs pétioles.

Hamedorea a besoin de bons soins, car cette personne est très exigeante sur les conditions de détention. La principale garantie de sa santé est une humidité élevée de l'air. Je ne conseille pas de placer le chamedorea près des radiateurs, car cela peut facilement assombrir et sécher les extrémités des feuilles.

Hamedorea n'aime pas à la fois les sols secs et l'engorgement régulier, elle a besoin d'un juste milieu. L'arrosage dépend directement de la température de l'air dans la pièce: plus elle est élevée, plus la plante a besoin d'humidité. Le palmier aime les pulvérisations régulières, en été, vous pouvez plonger le pot dans l'eau. Mon chamedorea est dans une pièce chaude, je le vaporise donc avec de l'eau décantée au moins deux fois par jour, lave les feuilles au moins une fois par mois et aère complètement la pièce.

La plupart des 130 espèces de hamedorei connues aujourd'hui sont des palmiers bas en forme d'arbre ou touffus à plusieurs troncs, mais il existe également des plantes épiphytes et même des lianes. Hamedoreya est très apprécié des adeptes des enseignements du feng shui, ils recommandent de garder une telle plante dans chaque bureau. On pense que la chamedorea est capable d'éteindre les conflits, ainsi que de lutter contre l'apathie, la dépression et le stress. Le propriétaire de l'usine devient plus gai et joyeux.

Je nourris le palmier du printemps à août toutes les deux semaines avec des engrais liquides (à forte teneur en azote) pour les plantes à feuilles caduques ou les palmiers décoratifs.

Ma poule mouillée ne supporte pas la lumière directe du soleil. La lumière vive mais diffuse est la plus confortable pour elle. La femme capricieuse ne tolère pas du tout les courants d'air; elle peut même souffrir de l'air froid du climatiseur. Le courant d'air provoquera immédiatement l'apparition de taches sèches sur les feuilles. Si cela se produit, la feuille séchée peut être coupée afin qu'un petit morceau de tige reste sur le tronc.

Les jeunes palmiers sont replantés chaque printemps, puis tous les 3-4 ans, lorsque les racines remplissent complètement le pot. Pour une greffe, afin de ne pas déconner pendant longtemps, j'ai acheté de la terre prête à l'emploi pour les palmiers. Mais s'il y a un tel désir, alors je partagerai la recette: 2 parties de terre légère argileuse, 2 parties de terre de feuille d'humus, 1 partie de tourbe, 1 partie de fumier pourri, 1 partie de sable et un peu charbon.

Chamedorea se propage par drageons lors de la transplantation, il vous suffit d'attendre que leurs propres racines se forment dessus. Il peut également être multiplié en divisant le buisson et les graines. Pour la multiplication par graines, vous devrez acquérir une mini-serre de chambre, car à des températures inférieures à 24 ° les graines ne germeront pas. Vous devez semer immédiatement après l'achat, sinon les graines perdront leur germination et pour germer, elles auront besoin d'un mois et demi.

En floriculture en intérieur, on cultive le plus souvent la gracieuse chamedorea, la Seyfritz chamedorea et la haute chamedorea. J'ai lu quelque part que, en général, ce sont des plantes sans prétention avec des exigences minimales. Mais de ma propre expérience, je me suis rendu compte: pour cultiver un spécimen beau et sain, il faut mettre beaucoup d'efforts et de patience.

Je conseille à tous les amoureux des fleurs d'expérimenter et de profiter de cette activité. N'oubliez pas que les plantes ressentent toujours nos soins et notre amour, elles répondent certainement à un changement d'humeur. Bonne chance à tous!

© L'auteur est un merveilleux spécialiste S. Batov, candidat aux sciences agricoles. Photo de l'auteur


Voir la vidéo: Palmiarnia w Gliwicach - palma butelkowa, likuala, palma orzechowa


Article Précédent

Décoration de jardin décorative de votre site - 2

Article Suivant

Jardin japonais (partie 1)